Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

EXCLU - Incendie d'un centre de déchets dans la Marne : des anomalies constatées sur le site

jeudi 5 juillet 2018 à 6:07 - Mis à jour le jeudi 5 juillet 2018 à 9:22 Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne

La direction régionale de l'environnement et de l'aménagement du territoire a constaté des irrégularités sur le site de Synergie environnement, à Faverolles-et-Coëmy dans la Marne. Un incendie a mobilisé les pompiers pendant près de 24h sur ce site entre dimanche 1er et lundi 2 juillet 2018.

Des constations ont été faites sur le site dimanche et lundi.
Des constations ont été faites sur le site dimanche et lundi. © Radio France - Sophie Constanzer

Faverolles-et-Coëmy, France

C'est une information que vous révèle ce jeudi 5 juillet France Bleu Champagne-Ardenne : des irrégularités ont donc été constatées après l'incendie qui a touché le centre de récupération de déchets "Synergie Environnement" à Faverolles-et-Coëmy dans la Marne. L'incendie s'est déclaré sur le site de stockage dimanche 1er juillet et il a mobilisé les pompiers marnais pendant près de 24 heures. Ce centre spécialisé dans la récupération et le recyclage de déchets triés -plastiques, papier, ferraille -, a fait l'objet de visites sur le site pendant et après l'incendie par la direction régionale de l'environnement et de l'aménagement du territoire (DREAL), car il s'agit d'une installation classée, soumise à autorisation. 

Les eaux d'extinction ont coulé hors du site.  - Radio France
Les eaux d'extinction ont coulé hors du site. © Radio France - Sophie Constanzer

Un risque potentiel de pollution du milieu naturel à mesurer

L'entreprise Synergie environnement est habilitée à stocker au maximum 1.400 mètres cubes de déchets sur son site, or ce seuil autorisé par arrêté préfectoral est largement dépassé. Ce qui est loin d'être une pratique "normale" souligne Mathieu Riquart, chef de l'unité départementale de la DREAL dans la Marne : "L'inspecteur qui est allé sur le site a effectivement constaté qu'il y a avait plus de déchets qui étaient stockés que ce qui était autorisé par l'arrêté préfectoral... Quand un exploitant ne respecte pas les dispositions de son arrêté, il s'expose à des sanctions administratives voire pénales". Le volume de déchets stocké est au moins deux fois supérieur au seuil autorisé par la préfecture.

Déjà deux incendies sur le site en 2013 et 2014 

Autre constat fait sur place par la DREAL : l'absence de confinement des eaux incendie, et l'écoulement de ces eaux vers le milieu naturel. "L'arrêté d'autorisation du site impose que l'exploitant mette en place des moyens permettant de confiner d'extinction en cas d'incendie: on a pu constater que cette disposition n'était pas respectée puisque l'ensemble des eaux d'extinction est parti à l'extérieur du site et s'est donc infiltré dans le sol, et elles ont rejoint vraisemblablement la nappe alluviale et ensuite l'Ardre (la rivière qui traverse le village)", précise encore Mathieu Riquart de la direction régionale de l'environnement et de l'aménagement du territoire (DREAL) de la Marne. 

Explications de Mathieu Riquart, chef de l'unité départementale de la DREAL Marne.

La DREAL conclut à un risque potentiel de pollution du milieu naturel, et a demandé d'urgence à l'entreprise de faire réaliser via un bureau d'études spécialisé des prélèvements pour mesurer l'impact réel. Deux incendies ont déjà eu lieu sur le site de Synergie environnement, qui emploie une trentaine de salariés, en août 2013 et en août 2014, d'où l'inquiétude de certains habitants qui s'interrogent également sur l'existence d'un autre site de stockage de l'entreprise, situé cette fois au milieu des champs, sur la route entre Faverolles-et-Coëmy et Lhéry.