Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie d'un immeuble à Hayange: 24 mois de prison dont 8 avec sursis pour le suspect.

jeudi 30 novembre 2017 à 19:20 Par Jordan Muzyczka, France Bleu Lorraine Nord

24 mois de prison dont 8 avec sursis pour le principal suspect de l'incendie qui a ravagé le 26 novembre l'immeuble de la rue Foch, à Hayange. Le tribunal de Thionville a également condamné ce jeudi 30 novembre sa compagne à 12 mois de prison avec sursis.

L' immeuble de la rue Foch, à Hayange, ravagé par les flammes et une explosion aux alentours de 3 heures du matin, dimanche 26 novembre.
L' immeuble de la rue Foch, à Hayange, ravagé par les flammes et une explosion aux alentours de 3 heures du matin, dimanche 26 novembre. - Google Street View

Hayange, France

Le gérant du snack Orient Express, situé au rez-de-chaussée du bâtiment, a été inculpé pour des faits d'incendie volontaire et de mise en danger de la vie d'autrui. La sanction prononcée ce jeudi 30 novembre par le tribunal de Thionville: 24 mois de prisons, dont 8 mois de sursis avec mise à l'épreuve; pour sa compagne, reconnue comme complice, la sanction est de 12 mois avec sursis.

Pas de blessé, mais des habitants évacués

Il est aux alentours de 3 heures du matin, dimanche 26 novembre, lorsqu'un incendie et une détonation surviennent à l'entrée d'Hayange, rue Foch. Le bâtiment haut de deux étages était vide au moment des événements. Au rez-de-chaussé, le snack est détruit, tout comme le logement au premier étage. La façade des lieux menace également de s'effondrer, les vitres sont soufflées et la toiture soulevée. Le voisinage avait dû être évacué.

L'homme s'était rendu immédiatement au commissariat

Le responsable du fast-food, également propriétaire de l'immeuble s'était rendu de lui-même au commissariat de Thionville trois jours après les faits. Ce père de famille d'une trentaine d'années, aurait alors confié être endetté et vouloir toucher les assurances du sinistre.