Faits divers – Justice

Incendie dans un bar à Rouen : le Cuba Libre était-il aux normes ?

Par Eric Turpin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu lundi 8 août 2016 à 8:17

L'enquête se poursuit à Rouen deux jours après l'incendie qui a fait 13 morts et 6 blessés dan un bar de la rive gauche
L'enquête se poursuit à Rouen deux jours après l'incendie qui a fait 13 morts et 6 blessés dan un bar de la rive gauche © Maxppp - Christophe Petit Tesson

Deux jours après l'incendie qui a fait 13 morts et 6 blessés dans un bar à Rouen, l'enquête se poursuit. Un expert a été nommé pour comprendre pourquoi les bougies d'un gâteau d'anniversaire ont pu embraser aussi vite le sous sol du Cuba Libre.

Comment les bougies d'un gâteau d'anniversaire ont-elles pu embraser aussi vite le sous-sol du Cuba Libre et piéger une vingtaine de personnes ? C'est à cette question que l'expert désigné samedi par le parquet de Rouen va devoir répondre.

Deux jours après le tragique incendie qui a fait 13 morts et 6 blessés dans ce bar de la rive gauche de Rouen, il subsiste beaucoup d'interrogations. Il faudra attendre la fin de la semaine pour avoir les premières réponses.

Les autopsies seront pratiquées dans les prochaines heures. Des médecins légistes en vacances ont été rappelés pour les effectuer. Les résultats sont attendus jeudi. Cela permettra de connaitre la cause exacte de la mort : asphyxie ou brûlures.

Des négligences ou des manquements ?

En attendant l'enquête se concentre sur le bar et son gérant. Le sous-sol du Cuba Libre où une vingtaine de personnes fêtaient un anniversaire dans la nuit de vendredi à samedi était-il aux normes ?

Quels matériaux ont été utilisés pour isoler cette salle aménagée avec un escalier étroit et raide ? Ont-ils facilité ou pas la propagation des flammes. L'expert rendra son rapport jeudi.

« Vu la progression rapide de l'incendie, on peut émettre des doutes sur le matériel utilisé », estime David Gruberg, patron d'une société spécialisée dans la sécurité de ce type d'établissement et qui travaille dans toute la France.

David Gruberg, patron de Consulting Sécurité joint par Jérémy Marillier

Mais ce n'est pas la seule question. Y 'avait-il une porte de secours dans la cave ? Est-ce qu'elle fonctionnait? Est-ce que les victimes auraient pu s'en servir ? Des réponses attendues avec impatience par les proches et les familles. Si l'enquête révèle des négligences, on s'achemine vers une qualification en homicide involontaire par imprudence.

A LIRE AUSSIIncendie dans un bar à Rouen : le témoignage bouleversant de la grand-mère d'Elodie