Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie à La-Guerche-sur-l'Aubois : "Que les habitants ne s'inquiètent pas", assure le maire

-
Par , , France Bleu Berry

Un incendie a en grande partie ravagé l'usine Traidib à La-Guerche-sur-l'Aubois, vendredi 11 octobre. Les premières mesures de la qualité de l'air se veulent rassurantes. Le maire de la commune appelle les habitants à ne pas tomber dans la panique.

L'usine a été en grande partie détruite par l'incendie à La-Guerche-sur-l'Aubois
L'usine a été en grande partie détruite par l'incendie à La-Guerche-sur-l'Aubois © Radio France - Manon Klein

La Guerche-sur-l'Aubois, France

Ce samedi matin, les pompiers du Cher sont encore à La-Guerche-sur-l'Aubois. Le feu dans l'usine de recyclage de plastique Traidib est circonscrit. Mais les flammes étaient encore visibles dans le courant de la nuit. L'incendie a en grande partie ravagé l'entrepôt. "Je n'ai jamais vu ça La-Guerche-sous-l'Aubois. C'est impressionnant", témoigne Jean-Marcel. "Le feu était là, devant. C'était violent. C'est le même principe qu'à Rouen, c'est du plastique qui brûle", ajoute cet habitant.

Selon la journaliste de France Bleu Berry, le panache de fumée était visible à une soixantaine de kilomètres à la ronde. "De partout, on voit la fumée. Ça brûlait pas mal", confirme un autre riverain. 

Pas vraiment de panique des habitants

À l'intérieur de l'usine, c'est essentiellement du plastique qui a pris feu, confirme la préfecture du Cher. Très vite, la communication s'est voulue rassurante : cet incendie n'a aucun point commun avec celui de l'usine chimique Lubrizol, classée Seveso, à Rouen. "Surtout, que les habitants ne s'inquiètent pas. On veut éviter la psychose qu'il y a eu à Rouen avec Lubrizol", appuie Pierre Ducastel, maire de La-Guerche-sur-l'Aubois.

Des mesures de la qualité de l'air ont déjà été effectuées. D'autres suivront, plus fines, plus poussées. Les premiers résultats communiqués par la préfecture du Cher indique qu'il n'y a pas de problèmes. En revanche, de "possibles poussières d'amiante" sont évoquées après des analyses effectuées par les pompiers. Pour l'heure, les habitants interrogés par France Bleu Berry ne font pas état d'une certaine inquiétude. 

Mais sur les réseaux sociaux, le discours n'est pas le même. Certains se posent des questions et ont des doutes sur les conséquences sur leur santé. "Je n'irais pas cacher quelque chose de sérieux s'il y a quelque chose de sérieux", promet le maire de La-Guerche-sur-l'Aubois. "On va mettre en place un réseau de communication pour que la population soit parfaitement informée de ce qui se passe. Je m'y engage", ajoute-t-il.

La mairie ouverte ce samedi pour répondre aux interrogations

La préfecture du Cher n'a pas renouvelé son appel à rester chez soi et à éviter de sortir. Vendredi après-midi, les habitants étaient invités à rester confinés. Les 340 élèves du collège et la centaine d'enfants de l'école primaire étaient bien évidemment concernés. Des établissements scolaires qui ont commencé à être nettoyés à grandes eaux et qui le seront tout le week-end pour écarter le moindre risque

"Nous allons ouvrir la mairie ce samedi matin pour que les personnes qui sont inquiètes puissent venir pour qu'on réponde à leurs questions", insiste Pierre Ducastel, maire de La-Guerche-sur-l'Aubois.

Choix de la station

France Bleu