Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incendie de l'école du cirque de Chanteloup-les-Vignes : trois hommes sont en garde à vue

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Trois hommes, soupçonnés d'avoir participé à l'incendie de l'école du cirque de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) en novembre 2019, ont été placés en garde à vue lundi matin, indique une source policière. L'un des hommes se trouvait à Chanteloup, les deux autres étaient incarcérés à Bois d'Arcy.

Ecole du cirque de Chanteloup-les-Vignes incendée dans la nuit du 2 au 3 novembre 2019
Ecole du cirque de Chanteloup-les-Vignes incendée dans la nuit du 2 au 3 novembre 2019 © Radio France - Nathalie Doménégo

Trois hommes ont été placés en garde à vue dans l'affaire de l'incendie du chapiteau de l'école du cirque de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). L'incendie avait eu lieu en novembre 2019 dans un contexte de violences urbaines et il avait provoqué de vives réactions. Le Premier ministre Edouard Philippe avaità l'époque, déploré des "actes criminels" qui étaient le fait d'une "petite bande d'imbéciles et d'irresponsables". 

L'une des personnes (23 ans) mises en cause a été interpellée à Chanteloup-les-Vignes. Les deux autres hommes(19 ans et 24 ans) ont été extraits de la maison d'arrêt de Bois d'Arcy où ils sont incarcérés depuis plusieurs mois dans le cadre d'autres affaires. 

Les enquêteurs mis sur la piste grâce à un coup de téléphone

C'est l'interception d'un coup de téléphone qui a mis les policiers sur le bon chemin. Ils ont entendu un détenu "se vanter d'avoir incendié le chapiteau avec un ami", indique une source policière.

Les enquêteurs de la Sûreté départementale des Yvelines sont par la suite remontés à l'habitant de Chanteloup et à un détenu. Le troisième homme était en prison depuis avril 2020 et il a été trahi par son ADN, retrouvé sur une bouteille saisie près du chapiteau. Les trois hommes ont aussi été géolocalisés sur les lieux de l'incendie au moment des faits, a précisé la police.

Deux jeunes avaient déjà été mis en examen 

Deux jeunes, un mineur et un majeur, avaient déjà été mis en examen dès novembre 2019, dans le cadre de l'information judiciaire ouverte, notamment pour "destructions ou dégradations de biens par incendie" en bande organisée, "embuscade en réunion" et "violences volontaires avec arme en bande organisée sur personnes dépositaires de l'autorité publique".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu