Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie criminel de l'école de Nérondes : deux jeunes poursuivis en justice

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

Il aura fallu moins de quinze jours d'enquête pour confondre deux jeunes, accusés d'avoir allumé trois départs de feu dans la nuit du 21 au 22 mars à Nérondes.

L'école de Nérondes avait été en partie incendiée le 22 mars dernier
L'école de Nérondes avait été en partie incendiée le 22 mars dernier © Radio France - Michel Benoit

Nérondes, France

L'un des deux jeunes interpellés mercredi après l'incendie de l'école de Nérondes le 22 mars, sera traduit en comparution immédiate ce vendredi après-midi devant le tribunal de Bourges. Le second , mineur, sera convoqué devant un juge pour enfant et doit se soumettre en attendant, à un contrôle judiciaire. La troisième personne qui avait été arrêtée, à été relâchée mercredi soir et mise hors de cause. Les deux auteurs présumés semblent avoir agi par désoeuvrement. 

Une voiture avait également été incendiée cette nuit là aux abords de l'école. - Radio France
Une voiture avait également été incendiée cette nuit là aux abords de l'école. © Radio France - Michel Benoit

Le plus âgé n'a que 18 ans ; il est originaire de Vierzon et n'a jamais été condamné. Difficile d'établir le rôle de chacun puisqu'ils se rejettent mutuellement la responsabilité. Ce qui est sûr, c'est qu'avec son camarade de 17 ans, originaire de Sancoins, ils avaient beaucoup bu cette nuit là, peut-être fumé. Des jeunes, expliquent le parquet, en manque de cadre et de repères. Les pompiers étaient intervenus vers 2H du matin pour un feu de poubelle dans la cour de l'école. Trois heures plus tard, ils étaient à nouveau appelés pour un incendie dans l'école et sur une voiture garée dans une rue adjacente. Deux classes et le bureau de la directrice ont été gravement endommagés. Des travaux et du mobilier à changer : une facture salée de 250.000 euros. Les vandales avaient disséminé du matériel scolaire aux alentours de l'école : des raquettes, des crayons et même un ballon. La police scientifique avait pu relever certaines traces. L'enquête de voisinage et des caméras de surveillance ont également donné quelques éléments aux gendarmes.