Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Incendie de la cathédrale de Nantes : l'organiste ne comprend pas le geste de l'incendiaire présumé

Par

Au lendemain des aveux du bénévole qui aurait mis le feu à la cathédrale de Nantes, l'un des titulaires du grand orgue raconte ce dimanche avoir souvent croisé cet homme "très courtois, cordial et extrêmement calme".

Michel Bourcier, l'un des trois titulaires du grand orgue de la cathédrale de Nantes. Ici dans l'église Saint-Félix. Michel Bourcier, l'un des trois titulaires du grand orgue de la cathédrale de Nantes. Ici dans l'église Saint-Félix.
Michel Bourcier, l'un des trois titulaires du grand orgue de la cathédrale de Nantes. Ici dans l'église Saint-Félix. © Radio France - François Ventéjou

Nantes s'est réveillée dimanche avec l'annonce des aveux du bénévole qui aurait mis le feu à la cathédrale de Nantes, le 18 juillet dernier. Le bénévole était "servant d'autel", tout le monde pouvait le croiser à la cathédrale. Michel Bourcier, l'un des trois titulaires du grand orgue détruit au cours de l'incendie, avait souvent croisé cet homme. 

Publicité
Logo France Bleu

"C'était un homme très courtois et cordial"

"Je lui parlais quand il fermait la cathédrale", raconte Michel Bourcier sur France Bleu Loire Océan,"on pouvait discuter quelques instants de ce que c'est qu'un orgue. Il était assez curieux et je trouvais que c'était un homme très courtois, très cordial, extrêmement gentil et extrêmement calme"

Michel Bourcier est étonné d'apprendre que c'est cet homme qui aurait mis le feu à la cathédrale."Un tel acte qui est d'une grande violence dans l’instant, sortir d'un être pareil qui me semble plutôt calme, c'est difficile à comprendre", dit le titulaire du grand orgue. 

Une semaine après l'incendie dans la cathédrale de Nantes, le bénévole du diocèse est passé aux aveux et a été placé en détention provisoire dans la nuit de samedi à dimanche pour "destructions et dégradations par incendie".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu