Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incendie de La Rotonde : le suspect présenté à un juge d'instruction

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

L'homme soupçonné d'être impliqué dans l'incendie de la brasserie parisienne La Rotonde dans la nuit du 17 au 18 janvier va être déféré au parquet ce samedi après-midi. Il doit être présenté à un juge d'instruction.

Des produits pour accélérer un départ de feu ont été retrouvés à l'intérieur de La Rotonde
Des produits pour accélérer un départ de feu ont été retrouvés à l'intérieur de La Rotonde © Radio France - Xavier Grumeau

Les juges d'instruction du parquet de Paris vont entendre ce samedi après-midi l'homme suspecté d'avoir joué un rôle dans l'incendie de la brasserie La Rotonde, dans le 6e arrondissement de la capitale. Une information judiciaire va également être ouverte.

Le suspect avait été interpellé ce vendredi puis placé en garde à vue. Les enquêteurs soupçonnent l'homme d'être impliqué à la fois dans l'incendie du restaurant dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 janvier, mais aussi dans la tentative d'incendie qui avait visé La Rotonde le 9 janvier. 

Restaurant symbolique 

Le cogérant de la brasserie raconte que des personnes avaient "cassé des vitres de la terrasse et balancé un objet incendiaire". Le restaurant, où Emmanuel Macron avait fêté sa qualification pour le 2e tour de l'élection présidentielle de 2017, est "dégradé de partout" selon Gérard Tafanel. La Rotonde n'ouvrira pas avant plusieurs semaines, laissant "45 personnes au chômage" souligne le cogérant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu