Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie de la station-essence de Bavilliers : les locaux auraient été fracturés

-
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard

Selon l'exploitant de la station-essence Total de Bavilliers, détruite par un incendie dans la nuit de jeudi à vendredi, les locaux ont été fracturés et un vol de tabac a été commis.

L'exploitant ne peut que constater les dégâts.
L'exploitant ne peut que constater les dégâts. © Radio France - Mado Oblin

Bavilliers, France

Les dégâts sont importants. Dans la nuit de jeudi à vendredi, un incendie s'est déclaré dans la station-essence Total de Bavilliers, vers 1h30 du matin : 200 m² de locaux ont pris feu. Selon l'exploitant la porte était fracturée à l'arrivée des pompiers. "Un volet roulant a été découpé pour pouvoir y pénétrer", explique Serge Grabon., 63 ans. Il exploite la station Total de Bavilliers, située au 20 bis, rue de Belfort, depuis 10 ans.

Le stock de tabac a été volé"

Selon lui, le ou les auteurs auraient emporté le stock de tabac. "C'est un vol de tabac, c'est la cause principale de l'intrusion, il y a encore quelques paquets qui traînent à gauche à droite mais tout est parti dans l'incendie, ce qui est triste c'est qu'on (vole) et qu'on y met encore le feu après", explique-t-il. De son côté, la police dit n'écarter aucune piste.

Les pompes à essences n'ont pas été touchées mais les locaux sont sinistrés - Radio France
Les pompes à essences n'ont pas été touchées mais les locaux sont sinistrés © Radio France - Mado Oblin

L'exploitant va se tourner vers les assurances. Les pompes à essences n'ont pas été touchées mais les locaux sont sinistrés. "Toutes les commandes électriques sont détériorées". "Le bâtiment, en structure métallique est entièrement détruit, les poutres ont travaillé, donc il va falloir démonter et remonter de nouvelles structures avant de pouvoir redémarrer".

Je commence à réaliser tout doucement ce qui m'arrive"

"Mon outil de travail est à plat, je n'ai vraiment plus de quoi vivre... ça va mettre des mois certainement à être réparé, avant de pouvoir ré-exploiter le fonds de commerce (...) ce n'est pas la première fois que ça arrive, donc on va presque dire qu'on est habitués, mais ce n'est pas une raison pour être agressé comme ça régulièrement dans notre outil de travail".