Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

PHOTOS - Incendie de Lablachère : 80 pompiers encore sur le terrain pour terminer l'extinction

Depuis ce mercredi midi, le feu de Lablachère dans le sud de l'Ardèche est maîtrisé. Mais il reste encore 80 pompiers sur place car le travail d’extinction est loin d'être terminé. En 24 heures, 90 hectares de pins ont brûlé.

Un véhicule des Forestiers-sapeurs de l'Ardèche a brûlémardi après-midi au début de l'incendie
Un véhicule des Forestiers-sapeurs de l'Ardèche a brûlémardi après-midi au début de l'incendie © Radio France - Nicolas Joly

Ardèche, France

Le dispositif de secours a pu être allégé ce mercredi à 14 heures. Il ne reste plus que 80 pompiers dans le secteur de Planzolles et Lablachère, où les flammes ont détruit 90 hectares de résineux depuis mardi. Dans la nuit, il y a eu jusqu'à 300 pompiers mobilisés sur place et un véhicule des forestiers sapeurs de l'Ardèche a été détruit par les flammes. Les deux hommes ont heureusement  pu fuir sans être blessés.

Eviter toute reprise de feu 

Les 80 hommes sur le terrain prennent soin de parfaire l'extinction des lisières du feu. Il reste encore de nombreuses fumerolles.

"La végétation est très sèche et le vent qui risque de se relever cet après-midi pourrait  réanimer les braises et faire repartir le feu avec une seule étincelle" précise le Lieutenant-Colonel Philippe Camelot, commandant des opérations de secours dans la nuit de mardi à mercredi. 

les fumerolles sont encore tres nombreuses ce mercredi après- midi et risquent de réanimer le feu - Radio France
les fumerolles sont encore tres nombreuses ce mercredi après- midi et risquent de réanimer le feu © Radio France - Nicolas Joly

Noyer les lisières

C'est donc un travail long et fastidieux qui débute, il faut noyer les lisières avec beaucoup d'eau et aller gratter le couvert d'humus qui peut renfermer encore des braises. Il faut parfois racler la terre sur 5 à 10 centimètres d’épaisseur pour aller en profondeur et être certain de tout éteindre. Ces opérations devraient durer jusqu'en fin d’après midi ce mercredi.

IL reste encore 80 hommes sur place ce mercredi après-midi - Radio France
IL reste encore 80 hommes sur place ce mercredi après-midi © Radio France - Nicolas Joly

Un travail ingrat mais nécessaire 

Après, viendra sans doute le travail de bûcheronnage, en lien avec les sapeurs forestiers. "Il faudra couper les souches qui se consument encore et aller éteindre certains pins dans la zone brûlée" détaille le lieutenant colonel Camelot. Les 90 hectares sont éteints et maîtrisés mais il faut retourner éteindre la moindre fumerolle. Une opération harassante pour les hommes déjà fatigués.

"C'est un travail un peu ingrat, les troupes qui ont fait l'attaque du feu toute la nuit sont allées dormir ce matin. Là ils reviennent pour parfaire l’extinction. C'est plus laborieux, ça fait couler beaucoup de sueur, on sait qu'on peut compter sur eux mais faut les aider, les remotiver" conclut le lieutenant colonel qui sait que certains de ses hommes vont sans doute devoir rester sur place jusqu'à la nuit prochaine