Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Incendie de Lubrizol à Rouen : la commission d'enquête sénatoriale en visite sur le site

Douze membres de la commission d'enquête sénatoriale sur l'incendie de Lubrizol se sont rendus sur le site ce jeudi matin. Les parlementaires ont rencontré des salariés et les dirigeants locaux de l'entreprise, ainsi que les services de l'Etat. Un premier contact avant des auditions plus formelles.

Les sénateurs ont échangé avec des salariés du poste de surveillance, présents la nuit du sinistre
Les sénateurs ont échangé avec des salariés du poste de surveillance, présents la nuit du sinistre © Radio France - Christine Wurtz

Rouen, France

Ils sont arrivés à 9h30 précises devant les grilles de Lubrizol, à bord d'un bus spécialement affrété pour l'occasion. Un peu plus de la moitié des membres de la commission d'enquête sénatoriale sur l'incendie du 26 septembre a fait le déplacement. Les douze sénateurs ne sont pas rendus sur les lieux du sinistre, toujours  en cours de dépollution.

Premier échange avec les hommes du poste de garde, qui racontent l'ampleur du sinistre et la manière dont ils ont déclenché les dispositifs de protection. L'un des bâtiments qui a brûlé était équipé d'un dispositif d'extinction automatique. Pour l'autre, il a fallu ouvrir une vanne manuellement. "J'ai demandé à un volontaire de mon équipe, raconte le chef de poste, car vu l'importance du feu qui était assez près, il fallait être courageux pour aller ouvrir cette vanne"

Un échange bouleversant avec les salariés de Lubrizol

Le reste de la visite s'est déroulé hors micros et caméras. Les membres de la commission ont rencontré les représentants du personnel de Lubrizol, dont certains ont été victimes d'agressions verbales et physiques après l'incendie. Un échange très émouvant explique Catherine Morin-Desailly, sénatrice centriste de la Seine-Maritime. "Ils ont un peu craqué. Ils sont attachés a leur entreprise. Il faut rappeler qu'avec les pompiers ils ont été les premiers sur place à évacuer ces fûts qui contenaient des substances extrêmement dangereuses si elles avaient brûlé. C'est un geste d’héroïsme parce qu'ils l'ont fait au péril de leur vie et donc il faut aussi le reconnaitre et le dire".

Ecoutez Catherine Morin-Desailly, sénatrice de Seine-Maritime

Les pompiers ont manqué d'eau pour attaquer le feu

Les sénateurs ont également rencontré les dirigeants de Lubrizol et de l'entreprise voisine Normandie Logistique, dont une partie des locaux a brûlé. Un premier contact avant des auditions plus officielles dans les semaines qui viennent devant l'ensemble de la commission d'enquête. Les parlementaires ont également échangé avec le préfet, les services de l’État, les pompiers du SDIS 76, qui seront aussi entendus de manière plus formelle. Mais déjà une information a retenu l'attention des élus : les pompiers ont manqué d'eau pour attaquer l'incendie. Une fois les réserves internes à l'entreprise épuisée, le dispositif public aurait du prendre le relais. "Et c'est à ce moment là que les pompiers se sont aperçus que les débits étaient insuffisants" explique Hervé Maurey. "Pourquoi ? On n'en sait rien". Les pompiers ont du pomper l'eau de la Seine pour parvenir à éteindre l'incendie. Le préfet va se rapprocher de la Métropole ou du port de Rouen pour faire la lumière sur ce sujet. Mais une chose est sûre, indique le président de la commission, c'est que les choses auraient pu être bien plus graves si la Seine n'avait pas été à proximité du site. 

Ecoutez Hervé Maurey, le président de la commission d'enquête sénatoriale sur l'incendie de Lubrizol

La commission d'enquête va poursuivre ses auditions dans les semaines qui viennent. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu