Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen : les réponses d'un médecin pneumologue sur les conséquences sur la santé

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

L'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen ce 26 septembre a provoqué un énorme nuage de fumée et des odeurs fortes sur des dizaines de kilomètres. Quelles répercussions sur la santé ? Quelles précautions à prendre ? Les réponses de Chritophe Giraud, médecin réanimateur pneumologue du CHU de Rouen.

Sur la place du Vieux Marché à Rouen.
Sur la place du Vieux Marché à Rouen. © Radio France - Coralie Moreau

Toute la journée du jeudi 26 septembre, suite à l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen, un épais nuage de fumée noire s'est dissipé tout au long de la journée sur la région.

Ce vendredi 27 septembre Pierre-André Durand, le préfet de Seine-Maritime,invité à 8h de la rédaction de France Bleu Normandie, est rassurant sur les conséquences sur la santé : 

"Je comprends l'inquiétude mais il ne faut pas paniquer, il n'y a pas lieu de s'équiper de masques" et il ajoute : "Nous connaissons les produits qui ont brûlé et nous avons procédé à un certain nombre de mesures : 78 mesures sur 26 points. Elles font apparaître des fumées avec des substances carbonées classiques : des composants d’huile, d’hydrocarbures d’où cette fumée noire et cette suie grasse, mais je le rappelle sans toxicité aiguë".

Malgré ce discours, les habitants sont nombreux à se poser des questions sur les réelles incidences de cette fumée. C'est pourquoi dans l'émission d'Annie Le Fléouter à 9h ce vendredi, Christophe Giraud, médecin-réanimateur spécialiste en pneumologie répond aux questions des auditeurs.

Il ne faut pas faire de catastrophisme, il faut considérer que ce qui s'est passé hier a des conséquences comme une journée de très grande pollution. 

La toxicité aigüe : ce sont des gaz par exemple asphyxiants, paralysants ou autres dont les effets sont très rapides et très visibles. Ce n'est pas le cas de cette fumée. Dans celle-ci, il y a essentiellement des gaz irritants. Chacun réagit selon sa physiologie. 

Les petits enfants, les personnes âgées, les personnes avec une pathologie respiratoire ou cardiaque devraient rester chez eux.

"l faut être rassurant pour les populations."

Est-ce-que l'usage d'un masque peut aider ?

Nombreuses sont les personnes à avoir ce réflexe. Pour le docteur Giraud, le masque peut permettre de réduire les irritations et protéger des odeurs. Mais sauf s'il s'agit d'un masque spécial, il ne pourra pas éviter les particules. Pour les yeux, on peut rien porter. 

"Un masque peut limiter les odeurs et les irritations."

Combien de temps les bronches peuvent irriter et à partir de quand faut-il s'inquiéter ?

Carole s'inquiète pour son fils qui a un appartement à Rouen. Il a été sous le nuage toute la journée de jeudi, avec des odeurs dans l'appartement. Sa gorge et ses yeux le piquaient et ce vendredi matin, ce sont ses bronches qui le dérangent. 

Ça ne devrait pas durer plus de 48h. Au-delà il faut consulter son médecin habituel. Attention toutefois si la gêne est très importante, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin.

Carole : "A partir de quand doit-on s'inquiéter ?"

Est-ce que les communes qui n'ont pas eu le passage du nuage vont être impactées ?

Laurence habite à Oissel et le nuage de fumée n'est pas passé juste au-dessus de la commune mais elle se pose la question sur l'impact sur sa santé.

Pour les communes non traversées par le nuage, le risque est moindre. Mais elles auront certainement des odeurs, transportées par les vents. 

Laurence à Oissel : "Est-ce que toutes les communes vont être touchées ?

Quelles sont les conséquences pour l'eau, restera-t-elle potable ?

L'eau est pour le moment potable. Mais avec les pluies, Claudine se pose la question : "est-ce que les nappes phréatiques vont être contaminées ?"

Les écoulements vont se faire mais ce qui va définir la pollution des nappes phréatiques ça va être les données de la concentration des produits dans les nuages. La surveillance de l'atmosphère sur Rouen s'est faite avec 78 prélèvements sur plus de 20 sites différents.

L'eau est actuellement potable et continue à être analysée.

Les dépôts sont-ils dangereux ?

Alexandre habite Mont Saint-Aignan, juste en-dessous du passage du nuage. Dans son jardin, il y a des dépôts de suie sur trois centimètres d'épaisseur. Est-ce que c'est dangereux pour sa petite fille de deux ans ?

Il faut éviter d'y toucher avec les mains et surtout éviter que les petits enfants le portent à la bouche.

Les dépôts de suie atteignent plusieurs centimètres d'épaisseur.

Conseil pour les rouennais ce week-end

Pour ceux qui habitent Rouen et les communes impactées par la fumée, il faut limiter ses déplacements. 

Les personnes les plus fragiles devraient rester à domicile, ne s'exposent pas inutilement, au moins aujourd'hui (vendredi) et ce week-end (28/29 septembre)

Il faut éviter de s'exposer inutilement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess