Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Incendie de Lubrizol : le parquet de Paris annonce l'ouverture d'une information judiciaire contre X

Un mois après la catastrophe de Lubrizol, le parquet de Paris annonce la fin de l'enquête préliminaire et l'ouverture d'une information judiciaire contre X. Les causes du gigantesque incendie ne sont toujours pas connues.

Lubrizol, site industriel classé Seveso haut au Petit-Quevilly
Lubrizol, site industriel classé Seveso haut au Petit-Quevilly © Radio France - Coralie Moreau

Rouen, France

Le parquet de Paris annonce l'ouverture d'une information judiciaire contre X après l'incendie de Lubrizol. Elle est confiée à trois magistrats instructeurs du pôle santé publique du tribunal de Paris. L'ouverture de cette information judiciaire fait suite à la clôture de l'enquête préliminaire. Le SRPJ de Rouen, l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et la santé publique et l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale ont remis leurs conclusions au procureur de la République de Paris ce mardi.

Pour le moment, rien n'a permis de déterminer les causes et le lieu de départ du gigantesque incendie. Et ce malgré l'audition d'une centaine de témoins et l'analyse de plus de 60 vidéos issues des caméras de surveillance aux alentours du site.   

Les perquisitions réalisées dix jours après l'incendie dans les locaux de Lubrizol et Normandie Logistique ont permis la saisie de nombreux documents et de 140 giga de données informatiques. Enfin, les gendarmes de l'Institut de recherche criminelle ont réalisé sur le lieu du sinistre des prélèvements des boues et résidus provoqués par la combustion des produits stockés. Pour le moment, rien ne permet de déterminer comment a débuté le feu et surtout d'où il est parti, un point qui oppose Lubrizol et Normandie Logistique qui se renvoient la responsabilité.  

L'enquête va se poursuivre, dans le cadre de cette information judiciaire, pour de multiples chefs : destruction involontaire mais aussi blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui, pollution et  exploitation de sites industriels sans respect de la règlementation ou des normes de sécurité.

Selon le parquet de Paris, 545 plaintes ont déjà été déposées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu