Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie de Nadaillac : le témoignage de l'agriculteur dont le tracteur a pris feu

-
Par , France Bleu Périgord

C'est allé trop vite, il n'a rien pu faire. Son tracteur est à l'origine de l'incendie qui a ravagé près de 30 hectares de champs et de bois à Nadaillac jeudi 25 juillet. L'agriculteur raconte ce qu'il s'est passé pour France Bleu Périgord.

La machine pour faire des ballots de foin de Jean-Claude a pris feu sans qu'il ne puisse rien faire.
La machine pour faire des ballots de foin de Jean-Claude a pris feu sans qu'il ne puisse rien faire. - Pompiers de la Dordogne SDIS 24

Nadaillac, France

Il n'y a aucun doute sur l'origine de l'incendie de Nadaillac qui a emporté pas loin de 30 hectares de forêt et de champs ce jeudi 25 juillet. C'est une machine pour faire des ballots de foin qui a pris feu sur la route du retour des champs à cause de la chaleur. Face à la rapidité de progression des flammes, Jean-Claude le propriétaire du tracteur n'a rien pu faire. 

"J'avais fini de faire les boules dans le champ, j'étais à 40 à l'heure et _j'ai vu que derrière le tracteur, le round baller, il y avait de la fumée qui sortait_, raconte Jean-Claude, désemparé. Je me suis arrêté bien sûr pour voir d'où ça venait et quand j'ai ouvert la porte pour sortir la boule de paille qui restait dedans, le round baller a pris feu. À mon avis, ce serait un roulement qui aurait chauffé et avec le déplacement d'air, ça a mis le feu à la poussière."  

Je n'ai pas pu dételer assez rapidement et le tracteur a brûlé avec. Il n'y avait pas moyen d'arrêter." - Jean-Claude, l'agriculteur dont le tracteur a causé le sinistre.

En effet, il faisait autour de 41 degrés au moment où sa machine à pris feu, le record de température en Dordogne pour la journée du 25 juillet. Entre la chaleur et la sécheresse, tout est allé très vite : "J'ai eu le temps de remonter un peu plus haut pour essayer de dételer, poursuit Jean-Claude. Je n'ai pas pu dételer assez rapidement et le tracteur a brûlé avec. Il n'y avait pas moyen d'arrêter." 

J'en suis pas encore remis. J'ai rien pu faire."

L'agriculteur a eu très peur : "C'est impressionnant, ça ne m'était jamais arrivé de voir ça. Il y avait des explosions terribles. Quand le réservoir de carburant a pris feu, je peux vous dire que les pneus ... ça a été ... J'en suis pas encore remis. J'ai pu rien faire." souffle-t-il, encore sous le choc quelques heures seulement après l'accident. 

Jean-Claude n'est pas blessé. Il était encore sur place jeudi en fin de journée lorsque les pompiers ont réussi à fixer l'incendie. Les pompiers sont restés sur place au moins jusque dans la matinée ce vendredi, pour surveiller d'éventuelles reprises de feu. 

TÉMOIGNAGE - Jean-Claude, l'agriculteur dont le tracteur à cause l'incendie de Nadaillac raconte.

Ce matin une dizaine de pompiers sont sur place pour surveiller et arroser quelques souches. 

Choix de la station

France Bleu