Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Incendie de Notre-Dame

Incendie de Notre-Dame : les dons affluent, 880 millions d'euros récoltés

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

Une collecte nationale a été lancée lundi soir par la Fondation du Patrimoine, pour permettre la reconstruction de Notre-Dame de Paris, ravagée par les flammes. Les promesses de dons des grandes entreprises et particuliers atteignent 880 millions ce mercredi matin.

La cathédrale Notre-Dame après avoir été ravagée par les flammes.
La cathédrale Notre-Dame après avoir été ravagée par les flammes. © AFP - Philippe LOPEZ

Paris, France

La solidarité s'organise. Une souscription nationale, des cagnottes, des dons de grosses fortunes et peut-être bientôt une conférence de donateurs : deux jours après l'incendie de Notre-Dame de Paris, les promesses de dons, destinés à rebâtir l'édifice, atteignent 880 millions d'euros, selon Stéphane Bern, contacté par franceinfo. Selon lui, le milliard d'euros devrait être atteint dans la journée de ce mercredi.

La Fondation du Patrimoine a ouvert mardi "une collecte nationale" pour la reconstruction de Notre-Dame. "Pour répondre à de multiples demandes, la Fondation du patrimoine a décidé de lancer une collecte nationale pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris", écrit-elle. Cette collecte auprès des particuliers a déjà atteint plus de 7 millions d'euros.

La collecte de la fondation du patrimoine a déjà récolté plus de 7 millions d'euros  

"Aucun frais ne sera prélevé. Tous les dons donneront lieu à l'émission d'un reçu fiscal", a précisé la fondation. Cette collecte est accessible sur le site de la fondation du patrimoine, mais aussi sur un site spécifique, sur lequel les dons sont possibles depuis lundi soir. Pour faire face à la demande, un autre site, "Rebâtir Notre-Dame de Paris", a été créé.Cette collecte auprès des particuliers a déjà permis de récolter 7 millions d'euros, a indiqué la Fondation du patrimoine.

France 2 organise un concert avec appel aux dons 

France 2 organise, ce samedi 20 avril, un concert baptisé "Notre-Dame de Paris, le grand concert", qui sera diffusé à partir de 21h. Il s'agit "d'une grande soirée de solidarité en direct". "Stéphane Bern, les animateurs et journalistes de France Télévisions et de nombreux artistes se mobiliseront" annonce la chaîne.

La famille Pinault débloque 100 millions d'euros, LVMH 200 millions, L'Oréal 200 millions 

Par ailleurs, la famille Pinault a annoncé qu'elle allait débloquer 100 millions d'euros pour participer à la reconstruction de l'édifice. "Cette tragédie frappe tous les Français et bien au delà tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles. Face à un tel drame, chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine", a écrit François-Henri Pinault, le président de la holding familiale et du groupe de luxe Kering. La famille Pinault a annoncé, ce mercredi, qu'elle renoncerait à sa déduction fiscale applicable à son don, qui est de 60% comme pour toutes les entreprises qui investissent dans le mécénat. "La donation pour Notre-Dame de Paris ne fera l'objet d'aucune déduction fiscale. La famille Pinault considère en effet qu'il n'est pas question d'en faire porter la charge aux contribuables français", indique dans un communiqué, François-Henri Pinault, président de la holding familiale et PDG du groupe de luxe Kering.

Le groupe de luxe LVMH de Bernard Arnault, première fortune de France, a pour sa part annoncé, sur radio Classique, qu'il allait faire un don de 200 millions d'euros au fonds dédié à la reconstruction de Notre-Dame. "La famille Arnault et le groupe LVMH, solidaires de cette tragédie nationale, s'associent à la reconstruction de cette extraordinaire cathédrale, symbole de la France, de son patrimoine et de son unité", précisent-ils dans un communiqué transmis à l'AFP. 

LVMH indique également "mettre à la disposition de l'Etat et des instances concernées toutes ses équipes, créatives, architecturales, financières, pour aider au long travail de reconstruction d'une part, et de collecte de fonds d'autre part, qui s'annonce".

La famille héritière de L'Oréal, les Bettencourt-Meyers, ainsi que le géant mondial des cosmétiques ont annoncé mardi un don total de 200 millions d'euros pour Notre-Dame de Paris, dont 100 millions d'euros via la fondation Bettencourt Schueller.

"Très touchés" par l'incendie, Martin et Olivier Bouygues ont annoncé se mobiliser "à titre personnel" avec un don de 10 millions d'euros via leur holding familiale, SCDM. La famille Decaux a, elle, promis 20 millions d'euros. 

L'homme d'affaires milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, qui contrôle la société d'investissement Fimalac, notamment investie dans la production de spectacles, a également annoncé vouloir participer à "l'effort national de reconstruction". Il a annoncé un don de 10 millions d'euros "pour la restauration de la flèche, symbole de la cathédrale".

À elles seules, les trois plus grandes fortunes françaises - les familles Arnault, Bettencourt et Pinault - ont promis un demi-milliard d'euros pour la reconstruction.

Les grandes entreprises se mobilisent 

Total a annoncé un "don spécial" de 100 millions d'euros pour la reconstruction de la cathédrale. Le PDG du groupe pétrolier, Patrick Pouyanné, a fait cette annonce sur Twitter en soulignant que Total était depuis plusieurs années le premier mécène de la Fondation du patrimoine.

Le géant informatique français CapGemini s'est dit "solidaire de l'effort national" et a annoncé verser un million d'euros pour contribuer à la reconstruction de la cathédrale.

Le géant français du BTP Vinci n'a pas annoncé de montant mais souhaite apporter "une partie du financement" de la reconstruction et propose à tous les constructeurs de France "d'unir leurs forces" La société compte par ailleurs proposer à ses salariés de "s'associer à l'effort collectif, d'assister les architectes des monuments historiques et de participer à la reconstruction". Vinci rappelle notamment son engagement dans la préservation du patrimoine avec sa participation à la restauration de la Galerie des Glaces au Château de Versailles, il y a 15 ans.

Le groupe Michelin a pris la décision de participer à la reconstruction via sa fondation, a-t-il indiqué à l'AFP. Le montant sera décidé par le conseil d'administration de la fondation.

Les banques annoncent participer

BNP Paribas, la première banque française, a affirmé à l'AFP être "engagée pour contribuer à la reconstruction", sans préciser de somme dans l'immédiat.

Le Crédit Agricole, via sa fondation, est pour l'heure la seule banque française à avoir annoncé un chiffre (5 millions d'euros) pour les mesures de sauvegarde d'urgence de Notre-Dame de Paris.

La Société Générale, qui va également "contribuer à l'effort", a donné 10 millions d'euros.

L'assureur Axa a promis 10 millions euros.

Le Groupe BPCE a donné 10 millions d'euros.

Groupama offre 1.300 chênes

Groupama a annoncé offrir 1.300 chênes qu'il prélèvera dans ses forêts normandes, "pour respecter le travail des Compagnons de l'époque", pour la "reconstruction de la charpente" de la cathédrale.
Par ailleurs, Michel Druilhe, président de l'interprofession France Bois Forêt qui regroupe forêts privées et publiques, assure que l'ensemble de la filière "va s'organiser pour fournir du chêne français, et va participer, y compris financièrement, à la reconstruction de la cathédrale".

Air France paiera le transports aux acteurs de la reconstruction 

La compagnie Air France a annoncé qu'elle assurera "le transport gratuit de tous les acteurs officiels qui participeront à la reconstruction". Elle mettra également en place un système de collecte auprès de ses clients.

Les petites entreprises veulent apporter leur aide

La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) "se tient à la disposition des pouvoirs publics pour mobiliser son réseau national d'artisans". L'organisation propose d'une part de soutenir la "recherche de moyens financiers" et d'autre part "la mobilisation de tous les talents présents dans de très nombreux corps de métiers", citant notamment la maîtrise d'ouvrage, la maîtrise d'oeuvre, les artisans et les PME.
Une autre organisation patronale, Ethic, a annoncé lancer une collecte auprès de ses entreprises membres pour la reconstruction du monument.

Des dons importants venus de l'étranger 

Des dons arrivent aussi de l'étranger : Henry Kravis, co-fondateur du fonds d'investissement américain KKR, et son épouse Marie-Josée Kravis, "attristés par l'incendie", ont annoncé contribuer "dès à présent" à hauteur de 10 millions de dollars (8,85 millions d'euros). C'est le premier don d'ampleur venu de l'étranger.

Le foot français et le monde des courses mobilisés

Sans donner de montant, la présidente de la Ligue de football professionnel (LFP) Nathalie Boy de la Tour a promis que le football français allait se "mobiliser pour aider financièrement à la reconstruction".

Le monde des courses hippiques se mobilise également : France Galop, LeTROT et le PMU ont décidé de rebaptiser "Prix Notre-Dame-de-Paris" le Prix du Président de la République qui se tiendra dimanche prochain sur l’hippodrome d’Auteuil. Les bénéfices de la journée seront reversés au profit de la reconstruction de la cathédrale.

La mairie de Paris va débloquer 50 millions d'euros, la région Ile-de-France 10 millions d'euros

La mairie de Paris a annoncé, ce mardi matin, qu'elle allait débloquer 50 millions d'euros pour la reconstruction de la cathédrale. 

La région Ile-de-France, elle, va débloquer 10 millions d'euros d'"aide d'urgence pour aider l'archevêché à faire les premiers travaux" de reconstruction de la cathédrale, a annoncé ce mardi matin Valérie Pécresse. "Cette reconstruction, qui va évidemment coûter très cher, va mobiliser tout un pays, les meilleurs architectes, les meilleurs artisans de France, peut-être du monde; nous allons nous y atteler dès maintenant", a déclaré la présidente de région sur Radio Classique.

D'autres communes (Rennes, Nantes, Bordeaux, Toulouse...) et collectivités ont suivi, à l'instar de la région Auvergne Rhône Alpes qui s'est engagée sur deux millions d'euros ou la région Occitanie qui va proposer une aide de 1,5 million d'euros.

La maire de Paris Anne Hidalgo a aussi proposé de tenir dans la capitale "une conférence internationale des donateurs" en vue de la reconstruction de la cathédrale. "Je proposerai qu'on puisse tenir une conférence internationale des donateurs", a-t-elle déclaré sur France Inter, pour, à la fois accueillir "des experts" et "pouvoir lever des fonds".

  - Reuters
© Reuters -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu