Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

"C'est un choc, je ne trouve pas les mots" : les Français très émus après l'incendie de Notre-Dame de Paris

lundi 15 avril 2019 à 23:02 Par Adrien Toffolet, France Bleu et France Bleu Paris

La France pleure la perte d'un élément majeur de son patrimoine. Suite à l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, lundi, croyants et non-croyants pleurent et prient ensemble aux quatre coins du pays.

La destruction de Notre-Dame est un choc pour l'ensemble des français.
La destruction de Notre-Dame est un choc pour l'ensemble des français. © AFP - ERIC FEFERBERG

France

Des cris de stupeur, des pleurs, des regards choqués : Parisiens et Français dans tout le pays accusent le coup suite à l'incendie qui s'est déclaré en fin de journée, lundi, à la cathédrale Notre-Dame de Paris. La flèche et une grande partie du toit se sont effondrées. 

"C'est un choc, je ne trouve pas les mots"

Anne habite à Paris, elle n'est pas catholique, mais elle a tenu à témoigner sur l'antenne de France Bleu Paris de son émotion à la vue des images du bâtiment en flammes : "C'est un choc, je ne trouve pas les mots. C'est notre patrimoine, notre histoire. Je trouve que c'est très triste." Quant à Philippe, un Varois, il n'arrive pas à retenir ses larmes en voyant les images de Notre-Dame en feu : 

Pour Noëlle, guide à Notre-Dame depuis 10 ans, le spectacle est terrible. "Aucun mot ne peut décrire ce que je ressens en ce moment", a-t-elle expliqué sur France Bleu.

L'heure du recueillement pour l'Eglise de France

À Poitiers, à la sortie de la messe, prêtres et paroissiens poitevins réunis en la cathédrale Saint-Pierre se sont recueillis, consternés, sur le parvis. Le père Jean Paul Russeil, vicaire général du diocèse de Poitiers, bras droit de l’archevêque, interviewé par France Bleu Poitou, n'en revient pas : "C'est une grande douleur et une grande tristesse, Notre Dame de Paris était une merveille, c’est bouleversant de voir ce symbole brûler, d’autant plus qu’il y a une parenté entre la cathédrale de Poitiers et celle de Paris car la façade de Notre Dame de Poitiers est copiée sur celle de la cathédrale de Paris."

"Pour nous, les Catholiques, l'église c'est la Maison de Dieu, et la cathédrale c'est l'église mère du diocèse. C'est une immense peine..." a réagi Monseigneur Pierre-Antoine Bozo, l'évêque de Limoges sur France Bleu Limousin.

Réaction également d'André Cabes, le recteur du Sanctuaire de Lourdes : "Nous sommes catastrophés, c'est un symbole qui est capital pour notre histoire, notre foi, notre pays. Quelle que soit notre histoire personnelle, quelles que soient nos idées, là nous sommes tous touchés au cœur." Pour Jean-Jacques Dufau, le curé de l'église Saint-Jacques de Pau, interrogé par France Bleu Béarn : "C'est l'âme de la France qui est touchée."

L’Archevêque de Sens-Auxerre et Évêque d'Auxerre, Hervé Giraud évoque, lui, un choc énorme, "pas seulement pour les Catholiques mais pour tous les Français et pour tous ceux qui connaissent à travers le monde ce monument du XIIe siècle qui a tant marqué l'histoire de France. C'est l'âme de beaucoup." Et d'ajouter auprès de nos confrères de France Bleu Auxerre : "C'est le cœur de la France par certains côtés. Que l'on soit croyant ou non, on visite Notre-Dame. Il y a beaucoup d'émotion."