Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

Incendie de Notre-Dame de Paris : "un cauchemar" pour l'archevêque de Besançon

mardi 16 avril 2019 à 8:32 Par Virginie Vandeville, France Bleu Besançon

L'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean--Luc Bouilleret, a fait part de son émotion ce mardi matin, au lendemain de l'incendie de Notre-Dame de Paris. Des actions seront mises en place dans les prochaines heures dans le diocèse en solidarité.

Incendie en cours à Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019
Incendie en cours à Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019 © Radio France - Maureen Suignard

Besançon, France

Après l'incendie de Notre-Dame de Paris, les réactions se multiplient depuis ce mardi. Invité de notre matinale spéciale, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, archevêque de Besançon s'est dit très ému. "Je suis vraiment touché au cœur par ce qui s'est passé, C'est un cauchemar", affirme l'homme d'église. 

Monseigneur Bouilleret salue le travail extraordinaire des pompiers de Paris, mais aussi la réaction des Français face à la destruction d'un des monuments du patrimoine français. "C'est un grand symbole que Notre-Dame de Paris brûle au début de la semaine sainte" a-t-il ajouté sur France Bleu Besançon. 

Participer à l'émotion nationale

La solidarité est visible après l'incendie, comme en Haute-Saône. Romain Molliard, le maire de Combeaufontaine, appelle à faire sonner les cloches de chaque église de Franche-Comté ce mardi soir à 20h, "en signe de reconnaissance de Notre Histoire Commune. 

Cette initiative est saluée par Monseigneur Bouilleret qui entend lui aussi participer à l'élan qui marque le pays depuis quelques heures. L'archevêque devrait rencontrer ce mardi matin les prêtres de son diocèse. "Ce qui est sûr, c'est qu'un temps fort de notre célébration en hommage à ce drame sera effectué ce matin lors de la messe de 11 h. Nous allons réfléchir à comment participer à cette émotion nationale" assure-t-il.