Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

Incendie de Notre-Dame : Reims, sous le choc, témoigne de son soutien

mardi 16 avril 2019 à 11:39 - Mis à jour le mardi 16 avril 2019 à 17:43 Par Adrien Toffolet et Sylvie Bassal, France Bleu Champagne-Ardenne

Elus de Reims, de la majorité comme de l'opposition, représentants de toutes les religions et même le Stade de Reims, tous ont eu un mot ou une pensée en voyant les images de l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Tour des réactions.

Elus et responsables religieux de Reims ont rapidement apporté leur soutien aux Parisiens.
Elus et responsables religieux de Reims ont rapidement apporté leur soutien aux Parisiens. © AFP - Zakaria ABDELKAFI

Reims, France

Sur les réseaux sociaux, dès les premiers moments du drame qui a touché la cathédrale Notre-Dame, les réactions ont été nombreuses. Pour les habitants de Reims et de Champagne-Ardenne plus largement, ce terrible moment a été l'occasion d'une communion avec les parisiens. Les témoignages de soutien ont afflué, avec bien souvent, des références à l'incendie qui avait touché la cathédrale de Reims, suite à des bombardements en 1914.

Soutien de Reims envers Paris

Le maire de Reims, Arnaud Robinet a rapidement témoigné sa "solidarité envers Paris", évoquant la cathédrale, "ce joyau qui nous émeut tous". Pour Pascal Labelle, adjoint à la Culture, "c'est une partie de notre histoire qui brûle. Immense tristesse". La présidente du Grand Reims, Catherine Vautrin, rappelle quant à elle que "Notre-Dame en feu , c'est Paris, c'est la France, c'est Victor Hugo", et que l’événement fait "malheureusement" écho à "celui de Notre Dame de Reims en septembre 1914."

Les élus de l'opposition à Reims ont également pris part à cet élan d'unité nationale. Nicolas Marandon a fait part de son "effroi". Pour lui également, "difficile pour les Rémois de ne pas avoir en mémoire le feu qui avait ravagé la cathédrale de Reims".

Solidarité entre responsables religieux

Dans un long texte publié sur Facebook et Twitter, Monseigneur de Moulins-Beaufort, évêque de Reims et président de la Conférence des évêques de France, a partagé sa "tristesse", en particulier "la portée symbolique considérable" des images de "la chute de la flèche" de la cathédrale en flammes, "ce paratonnerre qui fait venir la grâce de Dieu vers nous". Et d'ajouter : "La cathédrale de Paris fait partie de ces symboles, de ces efforts de paix, de beauté, d'espérance..."

Le Grand Rabbin de France et ancien Grand Rabbin de Reims, Haïm Korsia, a également témoigné son "amitié et soutien" à l'Eglise Catholique de France :

Invité de nos confrères de France Info, il a précisé souffrir "comme tous les français, avec nos frères catholiques", et a souligné qu'en son temps, la cathédrale de Reims avait pu être reconstruite avec le soutien du monde entier.

Réaction du Grand Rabbin de France et ancien Grand Rabbin de Reims, sur France Info.

Le joli mot du Stade de Reims

Puisque dans le milieu du football, il n'y a pas que de la compétition et des adversaires dans les autres villes, le Stade de Reims a partagé un tweet de soutien :

Ce mardi 16 avril, ville de Reims, département de la Marne et région Grand Est annoncent qu'ils contribueront à la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Reims va ainsi verser un euro par habitant soit une somme de  185 000 euros.