Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

Incendie de Notre-Dame : "On sentait l'odeur de brûlé à plusieurs centaines de mètres,' dit Paul-Marie, étudiant breton

mardi 16 avril 2019 à 2:05 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Armorique et France Bleu

Paul-Marie Hirel, étudiant breton à Paris a assisté à l'incendie de la cathédrale Notre-Dame. Il nous raconte ce qu'il a vécu comme "un déchirement".

La cathédrale en feu depuis la place Saint-Michel.
La cathédrale en feu depuis la place Saint-Michel. - P-M H

L'un des monuments historiques les plus emblématiques du pays a pris feu ce lundi 15 avril. La cathédrale Notre-Dame de Paris a été ravagée par un violent incendie qui s'est déclaré vers 18h50 dans les combles. Très rapidement de nombreux Parisiens et touristes se sont massés autour de l'édifice pour observer à ce dramatique événement.

"Certaines personnes retenaient leurs larmes et d'autres non" - Paul-Marie

Paul-Marie Hirel a 20 ans. Originaire de Saint-Cast-le-Guildo dans les Côtes-d'Armor il étudie l'histoire de l'art à Paris. Ils se rendait à un dîner à proximité de la cathédrale quand il a appris la nouvelle. "Une fois arrivé place Saint-Michel ce n'était plus praticable et en sortant du métro on sentait l'odeur de brûlé à plusieurs centaines de mètres. _Le vent soufflait fort et ça n'a d'ailleurs pas dû aider les pompiers_. On voyait aussi la fumée et les gens un peu paniqués. Certains retenaient leurs larmes et d'autres non," confie le jeune étudiant.

" Cet endroit me rend heureux" - Paul-Marie

"Voir ce toit parti et la flèche qui n'était plus là, j'ai vécu cela comme un déchirement. C'est terrible. Je suis allé dans cette église plusieurs fois pour assister à la messe et c'était quelque chose de beau et fort. C'est effroyable d'imaginer tout ce qui a été perdu," ajoute Paul-Marie. _"_C'est un joyau du gothique français. Il y a à l'intérieur des œuvres inestimables. Cet endroit me tient à cœur et me rend heureux. En tant que catholique on sait que l'église sera reconstruite. On y mettra les moyens. On pourra refaire mais ça n'aura pas la même valeur. C'est catastrophique."