Faits divers – Justice

Incendie de Rouen : les grands-parents d'une des victimes habitent Saint-Genou

Par Jonathan Landais, France Bleu Berry lundi 8 août 2016 à 18:39

LE BOUQUET DEPOSE PAR LES GRANDS-PARENTS
LE BOUQUET DEPOSE PAR LES GRANDS-PARENTS © Maxppp - Maxppp

Les grands-parents d'Ophélie, décédée vendredi dans l'incendie de Rouen, résident à Saint-Genou, dans l'Indre. Le maire de la commune va envoyer une lettre de condoléances à la famille.

Leur petite-fille, Ophélie Alessandrini, jeune policière de 20 ans a perdu la vie vendredi soir dans un bar de Rouen, le Cuba Libre, où elle fêtait son anniversaire. L'incendie, qui a fait 13 morts et 7 blessés, a été causé par les bougies du gâteau d'anniversaire.

La grand-mère d'Ophélie, Eliane Alessandrini, témoignait ce lundi sur France Bleu. Les grands-parents de la jeune fille résident à Saint-Genou depuis une vingtaine d'années. Ils avaient quitté le Berry, samedi pour se rendre à Rouen avec le reste de la famille.

Le maire de Saint-Genou très attristé

"Comment ne pas être triste d'une nouvelle pareille ? C'est vraiment catastrophique de mourir dans ces conditions-là, le jour de ses 20 ans... on est peut-être encore plus touchés parce que les proches sont de la commune" confie Roger Chevreton, le maire de Saint-Genou.

LE MAIRE DE SAINT-GENOU

Je ne veux pas davantage m'immiscer dans leur intimité

Au nom de la commune, le maire annonce sur France Bleu qu'il va envoyer une lettre de condoléances aux grands-parents. "Tous les gens qui veulent se joindre à moi peuvent se rendre en mairie (...) on ouvrira à la limite un livre de condoléances si les gens se présentent".

"Je ne veux pas m'immiscer davantage dans leur intimité, je ne veux surtout pas déranger ces gens-là qui doivent être dans un état d'esprit catastrophique". L'autopsie des 13 victimes se poursuit. Le corps ne sera rendu à la famille que d'ici quelques jours.