Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie des Grésilles à Dijon : le feu serait parti d'un logement squatté

vendredi 13 novembre 2015 à 15:59 Par Stéphane Parry et Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

Le parquet de Dijon a ouvert une enquête après l'incendie qui a fait 10 blessés dont trois graves jeudi soir dans un immeuble du quartier des Grésilles. Le feu serait parti d'un appartement vide et condamné après le départ des derniers locataires fin 2014.

Lors de l'intervention, deux pompiers ont été légèrement blessés
Lors de l'intervention, deux pompiers ont été légèrement blessés © Maxppp

Beaucoup de questions se posent après l'incendie qui s'est déclaré jeudi soir vers 18h30 dans un bâtiment  Réaumur de la rue Irène Joliot-Curie à Dijon. L'immeuble qui date de 1959 voué à la démolition était partiellement habité. Sur les 146 logements, 29 familles y résident encore. D'après les premiers éléments de l'enquête, le feu serait parti d'un appartement inhabité. D'où la thèse du logement squatté. Les équipes de Dijon Habitat avaient prévu de venir sécuriser les lieux mais les agents du bailleur social ont exercé leur droit de retrait après avoir subi des menaces.

12 blessés dans l'intervention

Pour le moment le bilan fait état de 3 blessés graves, un homme d'une trentaine d'années, une femme d'environ 45 ans et un garçon  d'une dizaine d'années. Tous habitaient dans un appartement situé juste à côté du logement ravagé par les flammes. Ils ont été intoxiqués par les fumées. Leur état de santé est jugé préoccupant. 7 personnes ont également été légèrement intoxiquées et transportées au CHU de Dijon. Les autres locataires ont pu regagner leur domicile.

Des vérifications menées par Dijon Habitat

L'office public d'aménagement et de construction devait ce vendredi vérifier les ascenseurs et procéder au nettoyage. Le bailleur social a aussi activé un numéro de téléphone dédié aux locataires pour répondre à leur questions. 

Jean-françois Macaigne directeur de Dijon habitat :"Le logement a été détôlé"