Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incendie du haras de Saint-Lô : affaire classée sans suite

-
Par , France Bleu Cotentin

Dans la nuit du 11 au 12 juillet 2019, les haras de Saint-Lô avaient été victime d'un violent incendie. Au terme d'une enquête ayant duré un an et demi, le parquet de Coutances vient de classer l'affaire sans suite. On ne connaîtra pas les circonstances précises du sinistre.

Criminelles ou accidentelles, les causes de l'incendie du haras de Saint-Lô n'ont pu être déterminées.
Criminelles ou accidentelles, les causes de l'incendie du haras de Saint-Lô n'ont pu être déterminées. © Radio France - Lucie THUILLET

C'est un incendie de grand ampleur qui avait mobilisé les services d'incendie des pompiers de la Manche, dans la nuit du 11 au 12 juillet 2019. Les flammes avaient en grande partie détruit les écuries 3 et 4 du haras national de Saint-Lô. Si aucune victime humaine ni animale n'était à déplorer, les dégâts étaient en revanche très importants et une enquête visant à déterminer les causes du sinistre, immédiatement engagée. 

Les expertises n'ont rien donné

Un examen technique confié à un expert incendie rapidement réalisé avait permis d'exclure l'hypothèse d'une origine accidentelle en lien avec un dysfonctionnement électrique ou avec la fermentation du fourrage. Dans le même temps, les analyses réalisées grâce à des prélèvements sur le sol ne permettaient pas de conclure à la présence de substances inflammables qui auraient pu accélérer l’incendie et auraient confirmer la thèse d'un incendie criminel. Cependant, en l’absence de cause accidentelle identifiée, les enquêteurs ont poursuivi leurs investigations pour déterminer si le sinistre pouvait être le résultat d'une intervention humaine malintentionnée. 

Le mystère reste entier

Malgré les enquêtes de voisinage, les auditions nombreuses du personnel, des occupants du site et des riverains du haras, malgré les analyses des données de téléphonie mobile et un appel à témoins diffusé une dizaine de jours après l'incendie, aucun témoignage utile n’a été porté à la connaissance des enquêteurs et aucun suspect n'a pu être identifié.

Au d'un an et demi d'investigations, les éléments recueillis ne permettant pas de déterminer s’il s’agissait d’un acte accidentel ou si l’incendie résultait d’un acte volontaire, L’enquête  préliminaire a été clôturée et le parquet de Coutances vient de classer la procédure sans suite. Ce n'est qu'un heureux hasard qui pourrait permettre de connaître un jour la vérité sur cet incendie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess