Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie du Palais Aragon à Pau : pas de retour des habitants avant septembre

lundi 25 juillet 2016 à 17:34 Par Najat Essadouki, France Bleu Béarn

Le syndic de copropriété a réuni les habitants ce lundi matin, au Pavillon des arts, pour les informer que les travaux dans leur immeuble vont durer plus d'un an. Les premiers riverains ne vont pas pourvoir retourner vivre dans leur logement avant septembre.

Les toits ravagés du Palais Aragon à Pau
Les toits ravagés du Palais Aragon à Pau © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

Les sinistrés du Palais Aragon à Pau vont devoir prendre leur mal en patience, les travaux de reconstruction de leur immeuble vont prendre plus d'un an. Le bâtiment, situé au 18 boulevard des Pyrénées, et à l'angle du square Aragon, a été touché par un incendie mercredi 20 juillet vers 5h du matin. Il ne reste pratiquement rien du toit, le cinquième et le sixième étage ont été ravagé par le feu et de nombreux appartements des étages inférieurs sont inondés. Les premiers riverains ne vont pas pourvoir retourner dans leur logement avant septembre.

 L'attente va être longue pour les sinistrés

Tout au long de la semaine, les sinistrés peuvent retourner chez eux pour essayer de récupérer ce qui reste de leurs affaires. « C'est toute une vie qui s'en va, il me tarde de récupérer quelques objets, depuis cinq jours, Anne Dantes, habite au cinquième étage de l'immeuble, elle n'arrête pas de repenser à la nuit de l'incendie. Elle revoit le pompier frapper à sa porte et lui demander d'évacuer au plus vite. Elle appréhende le moment où elle pourra accéder de nouveau à son appartement.On ne réalise pas pour le moment, on va avoir un choc en arrivant dans l' appartement, psychologiquement on s'y prépare. »

« C'est toute une vie qui s'en va » Anne habite au 5e étage

Les habitants dont l'appartement se trouvent entre le premier et le quatrième étage vont pouvoir réintégrer leur logement durant le mois de septembre. Pour ceux qui habitent aux étages les plus touchés, le cinquième et le sixième étage, aucune date n'a encore été précisé par le syndic de copropriété. Au mois d’août, la priorité est donnée à la sécurisation de l'immeuble, à sa mis hors d'eau et à la construction d'un toit provisoire en tôle pour le protéger de la pluie. Pour le moment, il n'y a pas d'électricité, ni de gaz. Les riverains qui décideront de retourner chez eux à partir de septembre risquent de passer l'hiver sans chauffage. La reconstruction du bâtiment va prendre plus d'un an.