Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incendie en Gironde : le feu est fixé annoncent les autorités, 3.400 hectares partis en fumée

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Gironde, France Bleu

Le feu est fixé ce jeudi à Saumos et Sainte-Hélène, les deux communes du Médoc touchées par un incendie depuis lundi. Le dernier bilan, ce jeudi, fait état de 3.400 hectares brûlés. Une partie des 1.840 personnes évacuées ont pu rentrer chez elles.

Un millier de pompiers ont été mobilisés pour lutter contre l'incendie dans la forêt du Médoc.
Un millier de pompiers ont été mobilisés pour lutter contre l'incendie dans la forêt du Médoc. © AFP - Thibaud Moritz

L'incendie girondin de Saumos et Sainte-Hélène dans le Médoc est fixé ont annoncé les pompiers et le sous-préfet de Lesparre-Médoc ce jeudi. Le bilan du feu a été réévalué à 3.400 hectares. "L'incendie a été contenu et la situation est désormais favorable" avait indiqué la préfecture de Gironde un peu plus tôt dans la journée. Une partie des 1.840 personnes évacuées on été autorisées à rentrer chez elles ce jeudi depuis 18h.

L'essentiel 

  • 3.400 hectares de forêt ont brûlé à Saumos et Sainte-Hélène, trois habitations ont été détruites
  • 1.000 pompiers étaient mobilisés jeudi, ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicoptères bombardiers d’eau
  • 1.840 personnes ont été évacuées à Ste-Hélène et Saumos depuis lundi, une partie d'entre elles ont été autorisées à rentrer chez elles
  • Une "cellule d'information du public" est ouverte de 8h à 20h au 0.800.713.633

Feu fixé et retour d'une partie des habitants chez eux

En fin de journée ce jeudi, le sous-préfet de Lesparre-Médoc et les pompiers ont annoncé que le feu était désormais fixé. Selon un nouveau bilan, 3.400 hectares ont brûlé sur le secteur de Saumos, de Ste-Hélène et du Temple depuis lundi soir. 

Un feu fixé n'est pas maîtrisé a rappelé le colonel Fourcade, des sapeurs-pompiers de Gironde. "Le feu n'a pas évolué ce jeudi. Les sapeurs-pompiers et les moyens aériens tiennent la périmétrie du feu. Dès qu'on sera sûr que ce feu ne repartira pas, on pourra le déclarer maîtriser. Le vent d'ouest nous a apporté de l'humidité et les prévisions sont semblables pour ce vendredi donc le feu ne devrait pas beaucoup bouger". Depuis le début de matinée, le feu était contenu sur son périmètre. 

Retrouver une vie normale après ces quatre jours d'incendie

Les 1.840 habitants contraints d'abandonner leurs maisons à Saumos et Sainte-Hélène  sont autorisés à rentrer chez eux sauf ceux qui habitent sur les secteurs compris "dans le brûlé" c'est-à-dire au cœur du feu. Cela concerne une vingtaine de maisons a précisé le maire de Sainte-Hélène. "On réintègre mais avec beaucoup de prudence" a indiqué le sous-préfet de Lesparre-Médoc. Des points d'information ont été mis en place pour les habitants à la salle des fêtes de Sainte-Hélène et au relais des chasseurs à Saumos. 

"C'est un énorme soulagement" a réagi le maire de Sainte-Hélène. "Parce que les gens vont pouvoir rentrer chez eux, on va pouvoir rouvrir l'école, la mairie, retrouver une vie normale après ces quatre jours d'incendie." L'école de Ste-Hélène était restée fermée ce jeudi mais le maire de la commune a affirmé sa volonté de la rouvrir ce vendredi. 

1.000 pompiers au sol et des renforts aériens

Au total, jusqu'à 1.000 pompiers on été mobilisés pour combattre les flammes ce jeudi. Quels sont les moyens aériens déployés dans le ciel du Médoc ? Six Canadair, trois Dash et deux hélicoptères bombardiers d'eau ont tourné ce jeudi dans la journée.

La piste criminelle toujours envisagée

Les enquêteurs s'intéressent toujours à la piste criminelle, a confirmé la préfète de la Gironde ce mercredi. Lundi, trois départs de feu simultanés ont été repérés à Saumos. Une enquête judiciaire a été ouverte par le Parquet de Bordeaux.

"Le changement climatique, c'est ici et maintenant !" Pierre Hurmic

Pierre Hurmic , le maire de Bordeaux, sur France Bleu Gironde ce jeudi matin, souligne que pour lui, ces incendies sont d'abord "un drame humain". Et rappelle que Bordeaux est solidaire financièrement et matériellement des territoires impactés par les incendies. 

"Depuis cet été, les mentalités sont en train de changer", reprend Pierre Hurmic. "On se rend compte que le changement climatique, c'est ici et maintenant. On disait : 'À Bordeaux, on aura le climat de Séville en 2050.' On l'a déjà !".

Les deux parcs photovoltaïques déconnectés 

Depuis lundi soir, les deux parcs photovoltaïques installés dans le Médoc à deux pas du sinistre étaient déconnectés du réseau. L'électricité a été coupée. Ils n'ont pas été atteints. Mais que se passerait-il si les flammes l'atteignaient ?  Le directeur de Valorem, qui exploite celui de Ste-Hélène imaginait deux scénarios : "Le feu peut soit passer sur le parc, assez vite, sans trop endommager les installations. Soit rester stationnaire, et les endommager. Dans ce cas, les assurances peuvent se mettre en place. Qu'est-ce qu'un parc photovoltaïque ? C'est de l'acier, qui peut fondre, du cuivre et du plastique pour les câbles électriques... et du silicium, du sable. Rien de très toxique."

"Un parc solaire en pleine forêt, ça fait des coupe-feux ! Ça fait de grandes zones sans arbre", a-t-il rappelé encore sur France Bleu Gironde ce jeudi matin.

Des routes coupées

Le département de la Gironde reste en vigilance orange aux feux de forêt et la circulation sur les zones incendiées est formellement interdite. Les autorités ont maintenu ce jeudi en fin de journée la fermeture de la départementale 6 entre Salaunes et Sainte-Hélène. Le détail des routes coupées à cause de l'incendie est à retrouver sur le site internet du département de la Gironde. 

La préfecture de Gironde a mis en place un numéro vert pour renseigner les habitants. Cette "cellule d'information du public" est joignable de 8h à 20h au 0.800.713.633.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess