Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie en Loire-Atlantique : le feu couve sous une "montagne" de bois

mardi 7 août 2018 à 18:04 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan

C'est très certainement dû à la fermentation. Le feu a pris sous une montagne de 1200 mètres cubes de bois à la société Blanchard du Loroux-Bottereau (44) dans le Vignoble Nantais. Les pompiers sont à pied d'oeuvre depuis lundi matin.

 Le feu couve sous 1200 mètres cubes de bois à la société Blanchard au Loroux-Bottereau.
Le feu couve sous 1200 mètres cubes de bois à la société Blanchard au Loroux-Bottereau. - Paul Corbet

Le Loroux-Bottereau, France

Beaucoup de fumée et le feu qui couve sous 1200 mètres cubes de copeaux de bois. 

Au Loroux-Bottereau dans le Vignoble Nantais, les pompiers se relaient depuis lundi matin 8h et ils en ont encore pour plusieurs jours, encore trois ou quatre selon les gendarmes informés de la situation. 

Le feu s'est déclaré sous "une montagne de 1200 mètres cubes de bois" sur le site de la société Blanchard, qui fait justement du bois broyé pour combustible de chaudière. C'est dû à la fermentation explique le maire Paul Corbet qui s'est rendu sur place.

C'est très compliqué. Il y a eu une fermentation et le feu s'est déclaré sous le tas de bois accumulé. C'est très compliqué à éteindre. Les pompiers évacuent la matière et arrosent au fur et à mesure"- Paul Corbet le maire du Loroux Bottereau

La situation est sous contrôle. Pompiers, gendarmes et élus affirment "qu'il n'y a pas de danger pour la population."  Les salariés de l'entreprise eux sont en congés.

"Ça couve en dessous, on étale, on éteint" expliquent les pompiers. - Aucun(e)
"Ça couve en dessous, on étale, on éteint" expliquent les pompiers. - Paul Corbet