Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie et explosions en série à l'usine Minerva Oil à Meuzac en Haute-Vienne : un homme porté disparu

jeudi 26 octobre 2017 à 15:42 - Mis à jour le jeudi 26 octobre 2017 à 21:11 Par Jérôme Ostermann et Léo Tescher, France Bleu Limousin et France Bleu

Un important incendie a éclaté ce jeudi à l'usine Minerva Oil de Meuzac, au sud de la Haute-Vienne. Un homme est toujours porté disparu. Le confinement de la population n'est plus nécessaire. 28 pompiers sont encore mobilisés pour lutter contre ce sinistre.

L'immense incendie a été accompagné de plusieurs explosions et a déclenché un impressionnant panache de fumée noire.
L'immense incendie a été accompagné de plusieurs explosions et a déclenché un impressionnant panache de fumée noire. © Maxppp - Stéphane Lefèvre

Meuzac, France

Le spectaculaire incendie qui a éclaté à la mi-journée ce jeudi sur le site de l'usine Minerva Oil à Meuzac, dans le sud de la Haute-Vienne, a été maîtrisé dans la nuit de jeudi à vendredi mais il n'est cependant toujours pas éteint. Les pompiers s'attendent à lutter encore toute la journée contre les flammes, les feux d'hydrocarbures étant très longs à s'éteindre.

Un plombier porté disparu

Tout est parti de l'intervention d'un plombier sur une cuve de ce fabriquant de lubrifiant automobile réputé dans les sports automobiles. Il aurait accidentellement déclenché un incendie avant que la cuve n'explose. Le feu a ensuite pris de l’ampleur au point de déclencher des explosions en série. Les 14 salariés de l'usine ont été évacués. En revanche, le plombier qui était en intervention est toujours porté disparu. Les salariés et les plus proches voisins du site ont été évacués à la salle des fêtes de Meuzac, où une assistance psychologique a été mise en place jeudi soir.

Le confinement n'est plus nécessaire

Jeudi soir, une centaine de pompiers étaient toujours sur place. 70 de la Haute-Vienne et 30 des départements limitrophes. Ce vendredi à la mi-journée, 28 pompiers sont toujours mobilisés pour achever la lutte contre ce sinistre. Le confinement de la population n'est plus nécessaire. Les riverains à proximité du site ont d'ailleurs pu regagner leurs habitations qui n'ont pas eu à subir d'importantes dégradations.

Ce vendredi, les dégâts sont immenses. Il y a même eu deux reprises partielles de feu dans la nuit. Sur place, les services de l'identité judiciaire poursuivent leur enquête et sont toujours à la recherche du corps de la personne disparue. Enedis est également sur place pour rétablir le service téléphonique temporairement interrompu. Les habitants, eux, sont désormais libres de circuler en dehors du périmètre de sécurité. Ils font preuve d'une grande solidarité. Par exemple, tous les commerces ont aidé pour préparer les repas et nourrir les pompiers.

Ce jeudi, la préfecture de la Haute-Vienne avait appelé les habitants à ne pas sortir de chez eux et à rester confinés toute la nuit, même si les fumées ne présentent pas de risque pour la santé. Certaines habitations, proches du site, avaient même été évacuées. Jeudi après-midi, les flammes s’élevaient à plusieurs dizaines de mètres et le nuage de fumée noire était visible à au moins 40 kilomètres à la ronde, de Limoges à Brive en passant par la Dordogne. Selon le maire de Meuzac, il n'y a pas de risque chimique. Les pompiers ont quand même envoyé un véhicule spécialisé pour les risques technologiques. Un périmètre de sécurité a été mis en place.