Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie meurtrier à Paris : la suspecte présentée à un juge d'instruction en vue de sa mise en examen

vendredi 8 février 2019 à 18:18 - Mis à jour le vendredi 8 février 2019 à 22:15 Par Viviane Le Guen, France Bleu et France Bleu Paris

La femme soupçonnée d'avoir déclenché l'incendie meurtrier d'un immeuble du XVIe arrondissement de Paris dans la nuit de lundi à mardi devait être présentée dans la soirée à un juge d'instruction en vue de sa mise en examen, a annoncé vendredi le parquet de Paris. Dix personnes ont été tuées.

L'incendie a ravagé un immeuble du XVIe arrondissement de Paris et fait 10 morts dans la nuit du 4 au 5 février 2019
L'incendie a ravagé un immeuble du XVIe arrondissement de Paris et fait 10 morts dans la nuit du 4 au 5 février 2019 © AFP - Benoît Moser / BSPP - Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

Paris, France

La femme soupçonnée d'avoir déclenché l'incendie d'un immeuble du XVIe arrondissement de Paris qui a fait dix morts et 96 blessés, dans la nuit de lundi à mardi, devait être présentée dans la soirée à un juge d'instruction en vue de sa mise en examen, a annoncé vendredi le parquet de Paris. L'ouverture d'une information judiciaire pour "destruction par incendie de nature à créer un danger pour les personnes et destruction par incendie ayant entraîné la mort" devrait être ouverte.

Cette quadragénaire, qui a effectué 13 séjours dans un établissement psychiatrique parisien entre 2009 et 2019, avait été interpellée en état d'ébriété, peu après le départ de l'incendie, le plus meurtrier en près de 14 ans dans la capitale.

L'enquête a révélé qu'elle était sortie de l'hôpital psychiatrique Saint-Anne (Paris) "sur décision médicale" quelques jours seulement avant le drame, le 30 janvier. Connue de la justice, elle n'a jamais été condamnée jusque là. 

À LIRE - Incendie meurtrier à Paris : la suspecte, souffrant de troubles psychiatriques, est-elle responsable pénalement ?