Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un homme soupçonné d’avoir tué sa femme et d’avoir mis le feu à leur maison à Amiens

-
Par , , France Bleu Picardie

L’auteur présumé est un père de famille de 47 ans. Il aurait également poursuivi ses deux enfants dans la rue après les avoir frappés à coup de marteau.

L'incendie s'est déclaré dans une maison de la rue Métairie à Amiens
L'incendie s'est déclaré dans une maison de la rue Métairie à Amiens © Radio France - Claudia Calmel

Les questions sont nombreuses après l'incendie mortel qui a ravagé une maison de rue de la Métairie, quartier Sud-Est à Amiens. Une personne est décédée. Le corps n’était pas encore formellement identifié ce vendredi, mais selon le parquet d’Amiens, il pourrait s’agir d’une femme de 46 ans, la mère de famille qui vivait dans le pavillon avec son compagnon et leurs deux enfants.

Des enfants frappés à coups de marteau 

La police s'oriente vers la piste criminelle : l’homme pourrait avoir tué sa compagne avant d’incendier la maison.

En fin de matinée, les deux enfants âgés de 10 et 17 ans s'enfuient du pavillon familial. Ils sont poursuivis par leur père qui les a blessés à coup de marteau. Les adolescents trouvent refuge chez un voisin qui prévient les secours.

Entre temps, le père rebrousse chemin et s'enferme dans la maison où un feu se déclenche dans les minutes qui suivent.

Les pompiers arrivent : ils découvrent le père, brûlé sur près de 80% du corps. Il a été transporté par hélicoptère au service des grands brûlés de l'hôpital de Lille. Mais les pompiers découvrent aussi un corps gravement brûlé qui pourrait être celui de la mère de famille, une femme de 46 ans. Un corps impossible à identifier sur place.

S’il s’agit bien du corps de la mère de famille, l'enquête devra déterminer : si elle est morte dans l'incendie, si elle a été tuée avant ou s’il s’agit éventuellement d’un suicide.

« Un client exemplaire »

Nicolas Cléré, le propriétaire du bar-tabac La Mousse, croisait régulièrement le père de famille soupçonné d’être impliqué dans cet incendie mortel. Il était venu lui acheter des cigarettes le matin-même : « Il venait deux ou trois fois par semaine, il était plutôt solitaire. Il nous disait bonjour et restait parfois un peu pour ses jeux de grattage. _C’était un client exemplaire au niveau du comportement_. » 

Les policiers devront aussi aussi faire la lumière sur les motivations du père de famille, s'il est effectivement impliqué. Selon nos informations, il traversait un épisode dépressif et aurait été confronté à des difficultés financières.

Le parquet d’Amiens a ouvert une enquête pour homicide volontaire aggravé, tentative d’homicide et dégradation volontaire par incendie. Elle  est confiée à la Sûreté départementale de la Somme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu