Faits divers – Justice

Incendie mortel à Peymeinade : deux personnes périssent dans leurs appartements

Par Justine Leclercq, France Bleu Azur mercredi 28 octobre 2015 à 17:24

Le bâtiment en partie détruit par les flammes.
Le bâtiment en partie détruit par les flammes. © Radio France

Un violent incendie s'est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi dans une résidence à Peymeinade. Deux personnes sont mortes, 45 ont été évacuées. L'origine du feu est encore indéterminée.

Un  bâtiments de la résidence Rivierazur à Peymeinade a pris feu dans la nuit de mardi à mercredi. L'incendie s'est déclaré vers 3h du matin dans un appartement au 3ème étage du bâtiment Les Cardelles. Le feu s'est rapidement propagé au 4eme étage. Près de 80 pompiers et 25 gendarmes sont intervenus. 45 personnes ont été évacuées. Un homme et une femme d'une cinquantaine d'années  ont péri chacun dans leur appartement. Sept personnes dont un enfant intoxiquées par les fumées ont été transportées à l’hôpital Pasteur de Nice et placées dans un caisson hyperbare.

Alain, rescapé de l'incendie mortel.

"Il y avait de la fumée partout"

Après ce drame, la mairie de Peymeinade a pris en charge les rescapés en les hébergeant dans l'école Mistral le temps de leur trouver un relogement. Les personnes évacuées sont très choquées. Certains ont tout perdu dans l'incendie. Une cellule psychologique a été mise en place. La mairie a aussi sollicité une association pour fournir des vêtements aux rescapés de l'incendie. Près de 30 personnes devraient être relogées, soit par leur famille, leur assurance ou par la mairie qui a réservé des chambres dans un hôtel. L'origine de l'incendie est pour l'instant indéterminée. Toutes les pistes accidentelles ou criminelles sont envisagées. Des gendarmes spécialisés en identification criminelle ont fait des relevés. 

Après l'incendie, il y a de gros dégâts matériels et pour les rescapés.

Plusieurs élus ont réagi après cet incendie mortel. Le président du département des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti exprime _"sa profonde émotion après ce drame _qui plonge notre département dans la douleur". Le député azuréen Charles Ange Ginésy exprime aussi sa vive et profonde émotion.