Faits divers – Justice

Incendies de Bastia : l'homme de 55 ans mis en examen et écroué nie les faits

Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM et France Bleu lundi 14 août 2017 à 12:28

Un suspect a été interpellé après les incendies qui ont touché Bastia tout ce weekend, notamment dans le quartier d'Agliani.
Un suspect a été interpellé après les incendies qui ont touché Bastia tout ce weekend, notamment dans le quartier d'Agliani. © Radio France

Un homme de 55 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire dans le cadre de l'enquête concernant les incendies qui touchent le Cap Corse depuis le vendredi 11 août. Ce Bastiais est bien connu des services de police et de justice mais n'a visiblement pas le profil d'un pyromane.

L'enquête se poursuit dans le cadre des incendies qui touchent Bastia depuis le vendredi 11 août. Un homme de 55 ans a été interpellé vendredi grâce au signalement de plusieurs habitants des quartiers sud de Bastia. Il est soupçonné d'avoir provoqué quatre départs de feux, à Agliani, l'Arinella, Suerta et Teghime, entre 22h et minuit. Après trois jours de garde à vue dans le commissariat de Bastia, il a été mis en examen pour destruction volontaire par incendie de bois et de forêts pouvant causer des dommages aux personnes dans des conditions extrêmes puis placé en détention provisoire dimanche à la maison d'arrêt de Borgo. Une information judiciaire a été ouverte et un juge d'instruction a été saisi dimanche.

Âgé de 55 ans, cet homme né et résidant à Bastia est bien connu des services de police et de la justice. En effet, son casier judiciaire mentionne 14 condamnations à ce jour. Les faits vont du vol aux violences aggravées en passant par la conduite en état alcoolique. La dernière condamnation remonte à 2011. Une des mentions est plus saillante que les autres : en 2005, il a été condamné pour des faits de dégradation de biens par un moyen dangereux. Cependant, on ne sait pas si c'était déjà un incendie ou autre chose.

Le suspect n'a pas le profil d'un pyromane

D'après le parquet, ce suspect ne semble pas avoir le profil d'un pyromane. Pour l'instant, aucun trouble psychiatrique n'a été décelé chez lui dans le cadre de l'enquête. "C'est plutôt de la bêtise", précise le parquet. Cependant, il ne reconnaît pas les faits qui lui sont reprochés, malgré un certain nombre de preuves qui pèsent contre lui. "Il n'a pas d'alibi solide et livre des explications peu convaincantes", explique-t-on toujours du côté du parquet.

Les enquêteurs poursuivent donc leurs investigations et elles vont être longues puisque le suspect ne reconnaît donc pas les faits. Un travail de fourmis commence : les enquêteurs vont devoir rassembler un maximum de preuves pour constituer un dossier très solide et relier l'individu aux quatre départs de feux dont il est soupçonné. L'instruction prendra donc plusieurs semaines et il n'y aura pas de comparution immédiate. En attendant, le suspect restera donc incarcéré à la maison d'arrêt de Borgo.