Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendies dans le sud-est : accalmie sur la plupart des fronts, trois personnes présentées à un juge

vendredi 28 juillet 2017 à 11:19 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Après quatre jours d'incendies qui ont ravagé plus de 7.200 hectares dans plusieurs départements du sud-est et en Corse, la situation se stabilise ce vendredi. Seul le front d'Artigues n'est pas encore maîtrisé. La vigilance reste maximale dans le Var et les Bouches-du-Rhône.

Le feu a dévasté plus de 7.200 hectares de terrain
Le feu a dévasté plus de 7.200 hectares de terrain © AFP - Bertrand Langlois

Les conditions météo plus favorables, et le vent moins violent, ont amélioré la situation sur le font des feux de forêt du sud-est du pays, dans la nuit de jeudi à vendredi. La plupart des incendies qui ont brûlé, selon les estimations du Centre opérationnel de crise de la zone sud (Cezoc), 7.208 hectares de végétation depuis lundi sont désormais contenus voire fixés.

Seul le feu qui touche la commune d'Artigues, dans le Var, reste "fixé mais pas maîtrisé" par les pompiers. Cet incendie, qui avait été circonscrit en milieu de semaine, a connu une violente reprise jeudi soir. Vendredi matin, les 480 pompiers sur place tentaient de noyer les dernières "zones de reprise" du feu.

A LIRE AUSSI : Incendies dans les Bouches-du-Rhône : trois suspects présentés à un juge

Partout ailleurs, les incendies sont maîtrisés, ou au moins fixés, c'est-à-dire qu'ils ne progressent plus. Mais la vigilance reste à son niveau maximal ce vendredi, en particulier dans le Var et les Bouches-du-Rhône, dont les préfectures respectives estiment que le risque de nouveaux incendies est "très sévère" dans certains massifs.

A LIRE AUSSI : Michel Venetier, spécialiste de l'environnement : "dans notre région, 95% des feux sont d'origine humaine"

Dans le Var

  • Artigues : c'est le dernier feu pas encore maîtrisé par les pompiers, mais celui-ci est "stabilisé" ce vendredi matin, après "une reprise importante" jeudi soir. Quelque 480 pompiers sont encore mobilisés sur cette zone où plus de 1.700 hectares ont été détruits. Deux pompiers ont été blessés sur cette zone depuis le début des incendies.
  • La Londe / Bormes-les-Mimosas : jeudi après-midi, la préfecture du Var a annoncé que ce feu était lui fixé, après avoir parcouru et détruit quelque 1.600 hectares de terrain. Entre 10.000 et 12.000 personnes, qui avaient été évacuées dans la nuit de mardi à mercredi en raison de la proximité du feu, ont pu réintégrer leurs habitations. Un pompier a été blessé sur ces opérations.
  • La-Croix-Valmer : Le feu côtier qui touchait cette zone a été maîtrisé, et restait jeudi soir sous la surveillance de 34 pompiers. 500 hectares ont brûlé.

Mais ce vendredi, la vigilance pour le département du Var reste maximale : six massifs forestiers du département ont été classés par la préfecture en "risque exceptionnel d'incendie", les trois autres sont en "risque très sévère".

Les risques d'incendie dans le Var - Visactu
Les risques d'incendie dans le Var © Visactu

Dans les Bouches-du-Rhône

  • Carro / Martigues : Le feu qui a touché le village de Carro, sur la commune de Martigues, est l'un de ceux qui a le plus inquiété les autorités, car il menaçait directement des habitations, et a fait exploser plusieurs bonbonnes de gaz. Cinq bungalows ont été détruits dans cet incendie qui a mobilisé 230 pompiers et brûlé 160 hectares de végétation. Jeudi soir, il était fixé par les pompiers. Deux jeunes, interpellés près du feu mercredi soir, doivent être présentés ce vendredi à un juge. Ils sont soupçonnés d'être à l'origine du feu.
  • Peynier : Sur cette zone, où l'incendie est également maîtrisé, 100 hectares ont été détruits et 250 pompiers mobilisés pour éviter les reprises. Là aussi, un homme a été interpellé : il est soupçonné d'avoir causé accidentellement l'incendie.

Dans ce département aussi des restrictions sont mises en place ce vendredi en raison des très forts risques de nouveaux incendies. Certains massifs sont totalement interdits d'accès.

Le risque incendie dans les Bouches-du-Rhône - Visactu
Le risque incendie dans les Bouches-du-Rhône © Visactu

En Corse

Biguglia : Après une reprise du feu jeudi, des moyens aériens ont été mobilisés pour stabiliser le feu. Jeudi soir, selon les pompiers, le feu était "stabilisé mais sous surveillance". En tout, 1.800 hectares de végétation sont partis en fumée.