Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendies dans le sud-est : 60 pompiers de la région toulousaine en renfort dans le Var

mardi 25 juillet 2017 à 19:20 Par Clémence Fulleda, France Bleu Occitanie

27 pompiers de Haute-Garonne, 120 de l'ex Midi-Pyrénées sont arrivés ce mardi à Narbonne, dans l'Aude. Dans la nuit, une colonne est partie vers le Var où les incendies font rage ce mercredi notamment à Bormes-les-Mimosas.

27 pompiers de la Haute-Garonne ont été envoyés à Narbonne ce mardi 25 juillet.
27 pompiers de la Haute-Garonne ont été envoyés à Narbonne ce mardi 25 juillet. © Radio France - Bénédicte Dupont

Toulouse, France

La Haute-Garonne n'est pas touchée par les récents incendies, mais cela n'empêche pas les pompiers du département d'être mobilisés.

Ce mardi, 27 d'entre eux sont arrivés à Narbonne (dans l'Aude), vers 9h30, avec 11 camions. Ils ont été envoyés en renfort suite aux violents incendies qui dévastent les forêts du Var, du Vaucluse, des Alpes-Maritimes et de la Corse. En moins de deux jours, près de 4 000 hectares sont partis en fumée et une vingtaine de secouristes ont été blessés.

A LIRE AUSSI ►Incendies dans le sud-est : près de 4.000 hectares détruits.

120 pompiers de Midi-Pyrénées

Au total, ce ne sont pas moins de 120 pompiers basés dans l'ancienne région Midi-Pyrénées qui ont été appelés. Ils viennent donc de Haute-Garonne mais également du Lot, du Gers ou des Hautes-Pyrénées.

Ils sont mobilisés jusqu'à nouvel ordre et leur mission est claire, explique l'adjoint chef du groupement opération du Codis 31 : "La décision de partir sera prise en fonction des besoins sur l'ensemble de l'arc méditerranéen ; on peut aller jusqu'aux Alpes-Maritimes". Et effectivement, cela n'a pas tardé. Dans la nuit de mardi à mercredi une colonne des pompiers toulousains, soit 60 hommes, est partie pour prêter main forte dans le Var où ce matin, c'est un incendie à Bormes-les-Mimosas qui inquiètent les secours.

L'autre moitié des effectifs est maintenue sur place en raison des potentiels départs de feu sur le Languedoc-Roussillon car la zone est en risque sévère. "Nous, on vient en second rideau pour assurer la couverture du Languedoc-Roussillon". Bruno Malautier précise que tous les pompiers de Haute-Garonne ne sont pas envoyés à l'extérieur :"On module en fonction des besoins, c'est une discussion au jour le jour". Une discussion menée avec le centre opérationnel de zone, situé à Marseille, qui pilote tous les Codis de Provence-Alpes-Côte d'Azur et d'Occitanie. "Mais en ce moment, au vu de la météo, il n'y a pas d'incendies à craindre dans le département", ajoute Bruno Malautier.

En cas d'incendie, "l'union fait la force"

Cette mobilisation des pompiers de la région toulousaine est fréquente, l'an dernier par exemple, 65 soldats du feu étaient intervenus dans les Pyrénées-Orientales. Cette entraide demeure essentielle selon Bruno Malautier.

En feu de forêt, l'union fait la force. On doit être nombreux pour assurer la protection des zones habitées et avoir une action coordonnée. - Bruno Malautier

L'adjoint chef du groupement opération du Codis 31 explique qu'il faut "au minimum une colonne", c'est à dire 65 personnes et 16 véhicules, qui agissent sur ordre d'un seul chef.

Il faut noter que le manque de moyens au niveau national pour faire face aux incendies fait polémique. Un syndicat de pilotes de Canadair a ainsi déploré le manque d'avions spécifiques et la France a demandé à l'Union Européenne deux avions Canadair en soutien. Le commissaire européen à l'aide humanitaire et à la gestion des crises a annoncé qu'un serait mis à disposition de la France par l'Italie.

A LIRE AUSSI ► Un syndicat de pilotes de Canadair déplore le manque d'avions bombardiers d'eau