Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendies de voitures à Bléré : un suspect trop bien connu de la justice

jeudi 26 avril 2018 à 16:33 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

L’homme suspecté puis relaxé dans l'affaire des incendies volontaires du quartier des Halles de Tours fait de nouveau parler de lui. Il a été confondu par son ADN pour des faits à Bléré. Il est en prison en attendant son procès.

Une voiture incendiée dans le quartier des Halles de Tours
Une voiture incendiée dans le quartier des Halles de Tours © Radio France - Kevin Blondelle

Indre-et-Loire, France

Celui qu'on a appelé à l'époque, l'incendiaire du quartier des Halles à Tours, fait de nouveau parler de lui. Cet homme de 45 ans, interpellé après des feux de voiture et trois feux de caves entre août et septembre dernier, avait finalement été relaxé par la justice le 22 février dernier faute de preuves. Finalement, on apprend que ce charpentier de 45 ans, a été interpellé mercredi soir pour des incendies volontaires de véhicules à Bléré où il habite.

L'homme a été confondu par son ADN

C'est son ADN qui a permis aux gendarmes de le confondre. Le week-end dernier, dans la nuit du vendredi 20 avril au samedi 21 avril, trois voitures sont incendiées volontairement sur trois parkings différents à Bléré. Un quatrième véhicule sera par ailleurs détruit de manière collatérale. Grâce aux constations, et surtout aux prélèvements effectués sur place, le fichier des empreintes génétiques donne un nom aux gendarmes. Il s'agit de cet homme de 45 ans déjà poursuivi pour les 12 incendies et les 3 feux de caves enregistrés l'été dernier dans le quartier des Halles de Tours. 

L'homme a été placé en détention préventive pour éviter d'autres passages à l'acte

Pourtant cet individu, suspecté aussi d'être impliqué dans des incendies inexpliqués quelque mois auparavant aux abords du collège de Bléré, avait été relaxe le 22 février, faute de preuves matérielles suffisantes et de témoins directs. Cet habitant de Bléré, qui possède depuis peu son propre appartement, a cette fois reconnu les faits. Il devait être jugé en comparution immédiate ce jeudi, mais l'affaire a été renvoyée au 6 juin en raison de la grève des avocats. Il a été placé en détention en attendant son procès pour éviter d'autres passages à l'acte.