Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les pompiers du Gard renouvellent les appels à la vigilance pour éviter tout départ de feu

-
Par , France Bleu Gard Lozère

L'été n'est pas fini pour les pompiers du Gard. Le risque incendie dans le département reste en effet extrêmement élevé à cause de la sécheresse et des fortes températures. La vigilance demeure donc de mise pour éviter tout départ de feu.

Pour ne plus voir ce genre de paysage dans le Gard, comme ici après l'incendie de Générac
Pour ne plus voir ce genre de paysage dans le Gard, comme ici après l'incendie de Générac © Radio France - Sylvie Duchesne

Gard, France

Plus de mille hectares de forêt et de végétation détruits par le feu depuis le 28 juin dans le Gard, et plus de 500 interventions. Un été qui restera d'ores et déjà dans les annales puisqu'on n'avait pas connu une telle situation depuis une trentaine d'années.  

Ce bilan reste provisoire tant que le risque incendie, toujours extrêmement élevé dans le département, ne se sera pas éloigné "Pour les jours qui arrivent, la sécheresse reste importante, les températures élevées, le risque incendie reste sévère voire très sévère", précise le capitaine Ludovic Billa du SDIS 30.

Le capitaine Ludovic Billa du SDIS 30

Faire du feu reste interdit jusqu'au 15 septembre

Les pompiers rappellent que dans plus de 90% des cas, les feux sont d'origine humaine. Même s'ils sont en majorité accidentels, ils insistent sur le fait qu'il est toujours interdit de faire du feu dans un rayon de 200 mètres autour des massifs boisés jusqu'au 15 septembre. Pas question non plus de jeter son mégot par la fenêtre ou de fumer en forêt. Le pot d'échappement d'une voiture en stationnement peut aussi mettre le feu à de la végétation très sèche. "Les quelques gouttes de pluie qui sont tombées sur le département ne sont pas suffisantes pour faire baisser le risque d'incendie". 

Des pompiers toujours mobilisés malgré la fatigue 

Mis à rude épreuve depuis le début de l'été, les pompiers du Gard ont pu compter sur le soutien de nombreux renforts venus des départements voisins et de la France entière. Ils sont encore 50, prépositionnés dans le département, prêts à intervenir à tout moment. Ils s'ajoutent aux 250 hommes basés dans les casernes. Un avion de reconnaissance et de surveillance survole également le Gard quotidiennement. 

Le capitaine Ludovic Billa du SDIS 30 le souligne : "Quand on est pompier dans un département du sud de la France, on s'attend à ces contraintes. La population heureusement, nous témoigne énormément d'encouragements sur le terrain et via les réseaux sociaux. Les municipalités nous apportent aussi un soutien logistique important lorsqu'on intervient." 

"Quand on est pompier dans le Sud, on s'attend à avoir certaines contraintes !"

Aucune pluie significative n'est attendue dans le Gard d'ici la fin du mois d'août. 

Choix de la station

France Bleu