Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendies dans le sud-est : plus de 6.300 hectares détruits, nouveaux départs de feu dans les Bouches-du-Rhône

lundi 24 juillet 2017 à 18:40 - Mis à jour le mercredi 26 juillet 2017 à 14:00 Par Géraldine Houdayer et Julien Baldacchino, France Bleu

Depuis lundi, les incendies ont ravagé plus de 6.300 hectares dans le Vaucluse, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Var et en Corse. 10.000 à 12.000 personnes ont été évacuées. Des dizaines de pompiers sont blessés, dont deux grièvement. Le Premier ministre sera dans le Var mercredi soir.

Les pompiers luttent depuis lundi contre les différents incendies
Les pompiers luttent depuis lundi contre les différents incendies © AFP - Franck Bessiere / Hans Lucas

Le bilan continue de s'aggraver, ce mercredi matin : plus de 6.300 hectares de végétation ont été détruits par des incendies depuis lundi après-midi, dans le sud-est de la France. Une vingtaine de pompiers et policiers ont été blessés, dont deux grièvement, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. Le Premier ministre Édouard Philippe se rendra dans le Var, "sur le front des incendies", ce mercredi soir, a annoncé Matignon.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un nouveau feu s'est déclaré dans le Var, près de Bormes-les-Mimosas, nécessitant l'évacuation de 10.000 à 12.000 personnes dans les zones alentour. En Corse, le feu a ravagé au moins 1.800 hectares de végétation et a menacé des habitations, obligeant de nombreux habitants à quitter leurs domiciles. Des feux se sont également déclarés dans le Vaucluse, où une centaine d'habitations ont été évacuées, dans les Alpes-Maritimes, mais aussi à Marseille et dans le Var. Mardi après-midi, deux incendies se sont déclarés autour de Nîmes.

Les pompiers ont réussi à circonscrire la plupart de ces feux dans la nuit de lundi à mardi. L'incendie de Haute-Corse, le plus dévastateur, n'évoluait plus mardi matin. Quatre pompiers ont été légèrement blessés dans l'un des incendies du Var, et 16 policiers intoxiqués en Corse. Cinq pompiers venus de l'Isère ont également été blessés dans le Vaucluse ce mardi, où après avoir été circonscrit, le feu a repris à Mirabeau, et il est très virulent. Il redescend également vers la Durance. Un Canadair intervient déjà sur place.

Plus de 3.200 hectares détruits dans le Var, 10.000 à 12.000 personnes évacuées

La situation restait difficile mercredi matin dans le Var, après le départ d'un nouvel incendie entre La Londe-les-Maures et Bormes-les-Mimosas. Plus de 600 pompiers sont mobilisés pour contenir cet incendie qui a d'ores et déjà brûlé 1.000 hectares de végétation. Les flammes ont menacé de nombreux campings, ainsi que des villages de vacances et des habitations, nécessitant l'évacuation dans la nuit de 12.000 personnes. Des moyens aériens sont mobilisés depuis 7h ce mercredi matin. Un autre départ de feu a été constaté vers 11h30 sur la commune de Collobrières.

Les deux autres incendies qui s'étaient déclarés, lundi et mardi, sont désormais contenus selon les pompiers. Ils ont parcouru entre 1.600 et 1.700 hectares sur le secteur d'Artigues, et 500 hectares à La Croix-Valmer, près de Saint-Tropez. Une centaine d'habitants, ainsi que 300 résidents d'un camping, ont été évacués. Huit pompiers ont été légèrement blessés dans la lutte contre l'incendie. A Artigues, deux maisons et un cabanon ont été touchés par les flammes, mais n'ont pas nécessité d'évacuation mais 560 sapeurs-pompiers sont toujours mobilisés. A Croix-Valmer, quelque 70 pompiers sont également mobilisés.

Le risque incendie ce mercredi dans le Var - Visactu
Le risque incendie ce mercredi dans le Var © Visactu

Bouches-du-Rhône : nouveaux départs de feux mercredi matin

Ce mercredi matin, un départ de feu a été signalé dans le massif Le Régagnas, sur la commune de Peynier, dans les Bouches-du-Rhône. A 11h, il avait parcouru 23 hectares, et menaçait une zone vaste de plusieurs milliers d'hectares. Une centaine de véhicules et 300 pompiers ont été immédiatement dépêchés sur place. A 14h, l'incendie est contenu.

Un autre incendie très virulent s'est déclaré vers 5h mercredi matin sur la commune de Martigues, dans le secteur de Carr. Les résidents d'un camping ont été évacués à titre préventif. Une vingtaine d'hectares a été détruite, mais les 200 sapeurs-pompiers mobilisés, avec le secours de deux hélicoptères bombardiers d'eau, ont réussi à le maîtriser. Le parquet a été saisi pour déterminer l'origine de ce feu, qui est suspecte.

Les zones à risques dans les Bouches-du-Rhône - Visactu
Les zones à risques dans les Bouches-du-Rhône © Visactu

Le feu est circonscrit dans le Vaucluse, deux pompiers grièvement blessés

Après avoir été circonscrit par les 510 pompiers sur place ce mardi matin, le feu a repris mardi à Mirabeau, dans le massif du Luberon, dans le sud du Vaucluse. Les pompiers ont lutté jusqu'à mercredi matin pour le circonscrire à nouveau. En tout, 1.275 hectares de pinède ont brûlé. 540 pompiers sont mobilisés pour éteindre les flammes, mais redoutent un regain du vent dans l'après-midi de mercredi.

Huit pompiers, donc cinq venus en renfort de l'Isère, ont été blessés mardi après-midi. Deux d'entre eux ont été grièvement blessés, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb en Corse ce mardi soir. Le maire de Mirabeau a activé son Plan Communal de Sauvegarde : une centaine d'habitations sont évacuées.

A VOIR AUSSILes images impressionnantes de l'incendie de la Bastidonne dans le Vaucluse

Gard : seize hectares brûlés au nord de Nîmes

Selon les informations de France Bleu Gard Lozère, deux feux supplémentaires se sont déclarés aux alentours de Nîmes. Le premier, au nord de la ville, a entraîné la destruction de seize hectares de végétation et l'évacuation d'une vingtaine d'habitants. Un pompier a été légèrement blessé, victime d'un coup de chaleur. Le second feu s'est déclaré sur la route d'Arles et a perturbé la circulation sur la nationale 113. Le feu qui s'est déclaré au sud de la ville a été maîtrisé.

Alpes-Maritimes : le feu de Carros serait d'origine volontaire

Dans le département des Alpes-Maritimes, plusieurs incendies se sont déclarés ce lundi après-midi, notamment à Carros, Saint-Vallier-de-Thiey et Auribeau-Sur-Siagne. À Carros, le feu s'est déclaré vers 16 heures et a détruit au moins 90 hectares. Au total 200 sapeurs-pompiers sont mobilisés, avec quatre Canadair et trois hélicoptères. Ils sont parvenus, mardi matin, à fixer ce feu. Dix-sept personnes ont été évacuées et hébergées par la ville. Une maison a été entièrement brûlée, et deux autres habitations partiellement brûlées. Deux personnes, dont un pompier, ont été blessées.

Selon les informations de France Bleu Azur, la procureure de Grasse affirme que "Plusieurs éléments laissent à penser que cet incendie est d'origine volontaire".

À Saint-Vallier de Thiey, l'incendie a pu être contenu. À Auribeau-Sur-Siagne, les flammes ont ravagé 2.000 mètres carrés de végétation dans l'après-midi.

L'Italie met un Canadair à disposition de la France

Pour venir en soutien aux pompiers, la France a sollicité deux avions Canadair dans le cadre de l'aide européenne. Le commissaire européen à l'aide humanitaire et à la gestion des crises, Christos Stylianides, a annoncé ce mardi soir la mise à disposition immédiate par l'Italie d'un Canadair à la France.

Au moins 1.800 hectares détruits en Corse, un individu interpellé sur un autre départ de feu

En Haute-Corse, au moins 1.800 hectares ont été détruits à Olmeta Di Tuda, dans le Nebbiu, où le vent soufflait jusqu'à 100 voire 130 km/h, indiquent les pompiers de Haute-Corse. Une dizaine d'incendies se sont déclarés dans le département ce lundi, la plupart moins importants. Dans la forêt d'eucalyptus d'Aléria, à proximité du domaine de Mavella, 30 hectares ont été détruits. Plusieurs routes ont dû être fermées. En milieu de matinée, le feu n'évoluait plus.

En revanche, un nouveau départ de feu a été signalé à la mi-journée à Propiano (Corse-du-Sud) : deux trackers sont sur la zone, et 49 pompiers. Le feu a brûlé une vingtaine de kilomètres de végétation, et est en passe d'être maîtrisé. La gendarmerie a interpellé un individu.

Quelque 340 pompiers ont lutté toute la nuit contre les flammes, alors que le vent s'intensifiait selon la préfecture de Haute-Corse. "Il y a eu quelques reprises de feu cette nuit, notamment à Biguglia, qui est la commune la plus touchée", a indiqué à France Bleu RCFM le préfet de Haute-Corse Gérard Gavory. 16 policiers (dont 10 CRS) ont été intoxiqués par les fumées. Plusieurs habitations ont été léchées par les flammes, mais d'après les premières opérations de reconnaissance des pompiers, aucune n'a été détruite. Seuls des cabanons et une scierie ont été touchés, et une dizaine de véhicules brûlés.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a fait savoir qu'il se rendrait "ce [mardi] soir sur le terrain en Haute-Corse", alors que le maire de Biguglia a assuré à la mi-journée que la "catastrophe" aurait pu être évitée si des Canadair étaient intervenus plus tôt.

De nombreux habitants se sont retrouvés évacués de leur maison, ou dans l'incapacité de rentrer chez eux. Cette nuit, 500 foyers ont été privés d'électricité, selon la préfecture.

Sept hectares détruits à Marseille

Dans le 11ème arrondissement de Marseille, un incendie s'est déclaré vers 14 heures ce lundi, sur le plateau des Baou, près du quartier de Saint-Marcel. Le feu a brûlé sept hectares. Deux hélicoptères, une trentaine d'engins et 86 hommes ont été mobilisés pour contenir le feu sur le plateau, afin de ne pas menacer les habitations situées en bas de la colline. Les pompiers arrosent les maisons par précaution. La route menant au centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus, utilisé par l'Olympique de Marseille, a été coupée.