Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incident au lycée Saint-Exupéry de Limoges : trois lycéens interpellés

samedi 28 avril 2018 à 6:58 Par Alain Ginestet, France Bleu Limousin

La police est intervenue ce vendredi au lycée Saint-Exupéry de Limoges, où trois élèves étaient entrés dans l'établissement avec un objet qui ressemblait à une arme. En fait, il s'agissait d'une arme factice. Les syndicats dénoncent un "climat délétère" au sein du lycée.

La police a dû intervenir vendredi au lycée Saint-Exupéry de Limoges (illustration)
La police a dû intervenir vendredi au lycée Saint-Exupéry de Limoges (illustration) © Maxppp - Alexis Sciard

Limoges, France

Le Rectorat de l'Académie de Limoges a confirmé vendredi soir l'incident qui s'est produit dans la journée au lycée Saint-Exupéry de Limoges. Selon le Rectorat, trois élèves de seconde sont entrés dans l’établissement avec un objet qui ressemblait à une arme. Il s’avère que l’objet était une "arme factice, sans caractère de dangerosité, de type pistolet à billes", précise le Rectorat, qui indique que la police a aussitôt été prévenue, et que les trois élèves ont été conduits au commissariat pour y être entendus.  

Incidents à répétitions

Ce nouvel incident illustre la tension qui règne au sein de l'établissement, explique le syndicat FSU, qui précise qu'il y a eu près de "300 incidents signalés depuis le début de l'année scolaire" dans le lycée, des incivilités les plus modestes à du vandalisme, des insultes, des bagarres ou des voitures dégradées. "Ca va crescendo de jour en jour, et on se sent impuissant", explique à France Bleu Limousin Martial Roux, de la FSU, professeur au sein de cet établissement. Les syndicats réclament des moyens supplémentaires pour l'établissement. Ils ont d'ailleurs déjà été reçus en mars par le Rectorat qui explique que "ces difficultés sont reconnues et prises en compte dans les moyens alloués". "L'état s'est engagé à renforcer l'équipe encadrante avec un poste de CPE "profilé" à la rentrée 2018 et deux assistants d'éducation dès à présent" conclut le Rectorat, précisant que le lycée allait mettre en oeuvre une mesure disciplinaire à l'encontre des trois élèves impliqués dans l'incident de vendredi.