Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Situation sous contrôle après l'incident chez Ajinomoto zone industrielle nord d'Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

Tout risque a été écarté à l'usine Ajinomoto sur la zone industrielle d'Amiens. Les 243 salariés confinés depuis ce vendredi 13 h sont sortis de l'entreprise.

Déconfinement de la zone industrielle nord d'Amiens en cours
Déconfinement de la zone industrielle nord d'Amiens en cours © Radio France - Rebecca Alexie Langard

Les salariés de l'usine Ajinomoto classée Seveso seuil haut sur la zone industrielle d'Amiens ont commencé à sortir de l'entreprise en ce milieu d'après midi. 243 d'entre eux étaient confinés depuis 13 h après une fissure  sur une cuve d'acide chlorhydrique . Environ 150 m3 d'acide se sont échappés , _"_un volume important" selon Quentin Tabuteau responsable développement durable de l'usine. 

La préfecture de la Somme a déclenché un plan particulier d'intervention et bloqué une partie de la zone industrielle au nord d'Amiens. 

Le personnel de Procter & Gamble, ID Logistics, Brenntag, Noriap a également été confiné : cela représente 500 personnes environ selon la préfecture.

La situation est stabilisée au sein de l'entreprise Ajinomoto qui produit des acides animés pour animaux précisent les autorités.  

Des mesures ont été mises en place par le service départemental d’incendie et de secours pour recouvrir d’une couche de mousse le bac de rétention recueillant l’acide chlorhydrique. Les premières mesures effectuées dans l’air par l’exploitant n’ont relevé aucune toxicité. L’exploitant réalise toutes les 10 minutes des mesures complémentaires de qualité de l’air. Des moyens spécifiques de pompage ont été sollicités pour pomper l’acide chlorhydrique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess