Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incidents au centre d'entraînement de l'OM à Marseille : garde à vue prolongée pour 14 personnes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Provence

Ce dimanche soir, 14 suspects sont toujours en garde à vue à Marseille après les échauffourées qui ont eu lieu dans le centre d'entraînement de l'Olympique de Marseille de la Commanderie, indique le parquet. Les lieux ont été saccagés samedi par près de 300 supporters.

Des supporters sont entrés dans le centre d'entraînement de l'OM.
Des supporters sont entrés dans le centre d'entraînement de l'OM. © Radio France - Bruno Blanzat

Au lendemain du saccage du centre d'entraînement de l'Olympique de Marseille, La Commanderie, la garde à vue de 14 personnes a été prolongée ce dimanche soir sur les 18 interpellés, a indiqué la procureure de Marseille. Quatre ont donc été remis en liberté.

Les 14 individus sont tous majeurs. Plusieurs incriminations sont retenues en l'état de la procédure dont la participation à un groupement préparant des violences ou dégradations, des destructions en réunion, la détention de fusées ou artifices ou encore des violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique.

La procureure de la République Dominique Laurens doit faire un point sur l'enquête ce lundi matin. 

Le club a annoncé porter plainte après ces événements. L'OM a évoqué ce samedi des vols, des voitures endommagées, des arbres incendiés par les supporters et un joueur frappé. Sept policiers ont par ailleurs été blessés. 

Rencontre reportée

Pour rappel, la journée de samedi a été marquée par des faits de violence au sein de la Commanderie, dans l'après-midi. Vers 14h30, des supporters sont rentrés de force dans le centre d'entraînement, après avoir lancé des fumigènes, des pétards. Les 30 policiers qui assuraient la surveillance du site ont été rapidement débordés. Selon plusieurs sources, certains supporters ont saccagé le bâtiment sportif dans lequel se trouvait l'entraîneur de l'OM, André Villas-Boas et ses joueurs. Le car du club a été caillassé, des tags hostiles recouvrent l'entrée de la Commanderie. Le défenseur Alvaro Gonzalez aurait été touché lors de ces échauffourées. Il n'a pas été blessé, indique son entourage qui s'est dit "impressionné" par la violence de la scène.

Le match entre le Stade Rennais et l'Olympique de Marseille prévue samedi 30 janvier a été reporté à une date ultérieure.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess