Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mondial 2018 de football

Incidents à Rouen en marge de la fête du Mondial : les deux journalistes agressés portent plainte

lundi 16 juillet 2018 à 19:43 Par Delphine Garnault, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Les deux journalistes qui ont été agressés dimanche soir à Rouen sont allés porter plainte. Au total, 10 personnes ont été interpellées en marge de la fête qui a suivi la victoire de la Coupe du monde dimanche soir à Rouen.

En plus des jets de projectiles sur les policiers, il y a eu des dégâts sur du matériel de chantier
En plus des jets de projectiles sur les policiers, il y a eu des dégâts sur du matériel de chantier © Radio France - Romain Chevalier

Rouen, France

La fête qui a suivi la Coupe du monde de Football dimanche soir à Rouen a été quelque peu ternie par des incidents dans la Préfecture de Seine-Maritime.

Philippe Depreaux, président du réseau Rouen shopping, les commerçants rouennais déplorent sur France Bleu Normandie "de nombreuses vitrines dégradées, des pillages dans des magasins et des agressions sur des personnes".  Il ajoute "c'est inadmissible, on ne peut pas tolérer cela quand on est chef d'entreprise". Le commerçant évoque une dizaine de boutiques endommagées. La police en dénombrait hier six. 

Des jets de projectile sur les forces de l'ordre

Le parquet explique que 10 personnes ont été interpellées dimanche soir à Rouen. Neuf d'entre elles étaient toujours en garde à vue ce lundi soir dont deux mineurs.  L'une d'elle est inquiétée pour délit routier, une autre pour vol, des produits alimentaires dans un commerce et enfin sept autres pour violences sur les forces de l'ordre, des jets de bouteille ou de canettes. Ces jeunes gens n'ont pas de casier judiciaire.  L'un d'entre eux a été présenté au parquet dès lundi soir et devra s'expliquer devant la justice d'ici la fin de l'année.   

Soutien aux journalistes de 76actu

Les deux journalistes du site internet 76 actu qui ont été blessés ont porté plainte lundi pour des faits de violence. L'un d'entre eux en est quitte pour 3 jours d'ITT (Incapacité Temporaire de Travail). 

Ils ont reçu le soutien du Club de la Presse de Normandie et du Syndicat National des Journalistes en Normandie.