Faits divers – Justice

Incompréhension face au projet de fermeture de quatre centres de déminage

Par Sophie Glotin, France Bleu Provence et France Bleu jeudi 7 janvier 2016 à 8:51

Les démineurs neutralisent parfois des bombes de la  Second Guerre Mondiale
Les démineurs neutralisent parfois des bombes de la Second Guerre Mondiale © Maxppp

En pleine période d'état d'urgence, voilà une décision plutôt surprenante : quatre centres de déminage de la Sécurité civile pourraient disparaître à Mulhouse, Amiens, La Rochelle et à La Garde près de Toulon. Face à la levée de boucliers, le ministère de l'Intérieur assure avoir gelé ces projets.

Un an après l'attaque contre Charlie Hebdo et moins de deux mois après les attentats du 13 novembre à Paris, la menace terroriste est toujours élevée en France.  

Malgré cela, quatre centres de déminage de la  Sécurité civile sont toujours menacés de fermeture en France, notamment celui de La Garde (Var), où travaillent 10 personnes.

Huit tonnes de munitions saisies en 2014

Le personnel de ce centre provençal fait chaque année une vingtaine d'interventions *pour des colis suspect et 200 des__*tructions d'engins explosifs de la Seconde guerre mondiale. En 2014, les démineurs varois ont collecté plus de huit tonnes de munitions !

"Dans ce contexte, fermer ce centre, ce serait incompréhensible", selon Jean-Marc Diamante, du syndicat Alliance Police Nationale dans le Var, d'autant que le port militaire de Toulon est un site classé sensible.

Face à cette farouche opposition, le ministère de l'Intérieur serait prêt à engager des discussions

Partager sur :