Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Tour Opérateur n'arrive pas à redescendre 900 étudiants d'une station de Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

"Une organisation défaillante" selon les autorités. Dans la nuit de samedi à dimanche, la préfecture de Savoie a dû déclencher une cellule de crise pour mettre au chaud 900 jeunes. Cinq ont été hospitalisés en état d'hypothermie.

Equipements de rigueur pour les cars en cette saison
Equipements de rigueur pour les cars en cette saison - PHOTOPQR/LE DAUPHINE LIBERE

Près d'un millier d'étudiants sont restés bloqués toute la nuit de samedi à dimanche en station en Maurienne à Saint Sorlin d'Arves.  En cause, le défaillance d’un tour opérateur qui n'a pas trouvé de solution pour les rapatrier chez eux. La préfecture de Savoie a même dû déclencher une cellule de crise.

21 h 00 , samedi soir, "Sunweb", le tour opérateur, signale aux autorités qu'il n'a pas de bus pour rapatrier chez eux 900 jeunes Belges et Hollandais. En effet, un nouveau contingent d'étudiants a pris possession des locations, et donc les autres, qui ont achevé leur vacances, restent sans logement pour des raisons "floues et  fluctuantes" selon la préfecture de Savoie. "Mauvaise conditions météorologiques". "Manque de chauffeurs à cause des temps légaux de repos". Et même carrément , "on n'a plus plus assez de bus".  Les jeunes attendent dans le froid en pleine nuit. Ce qui oblige la préfecture à déclencher une cellule de crise.   

Une défaillance qui a mis en danger près d'un millier de jeunes

Cinq étudiants en état d'hypothermie légère sont placés pour la nuit en surveillance à l'hôpital de Saint-Jean-de-Maurienne.

Jusqu'à 5 heures du matin, les pompiers et des transporteurs privés vont acheminer dans des salles chauffées près de 300 jeunes à Saint Jean d'Arves et Saint Sorlin d'Arves. Certains sont hébergés dans une discothèque bienveillante.   

Sous la pression des autorités, l'opérateur qui se présente sur internet comme "le numéro 1 des séjours en Europe" finira par trouver dans la nuit quelques bus pour prendre en charge 600 jeunes. 

Il reste encore 300 jeunes à acheminer chez eux , ils repartent de Savoie tout au long de ce dimanche

La préfecture de Savoie dit clairement qu'elle a dû "pallier une défaillance qui mettait en danger près d'un millier de jeunes gens"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu