Faits divers – Justice

Indignation et inquiétude après l’agression de policiers et pompiers à Dijon

Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne samedi 5 novembre 2016 à 19:44 Mis à jour le samedi 5 novembre 2016 à 19:46

La rue Jean XXIII où l'attaque s'est produite.
La rue Jean XXIII où l'attaque s'est produite. © Radio France - Jacky Page

Après l'agression d'une équipe de sapeurs-pompiers et d'une patrouille de police à Dijon vendredi 4 novembre 2016, l'enquête se poursuit. Le président du SDIS 21 a porté plainte.

Les enquêteurs recherchent les auteurs de l'agression commise vendredi soir à Dijon contre des policiers et des pompiers. Les faits se sont produits dans le quartier sensible des Grésilles où les secours avaient été appelés pour éteindre l'incendie d'une voiture. A leur arrivée, pompiers et policiers étaient attendus par une quinzaine de jeunes qui ont lancé dans leur direction des pierres et un cocktail Molotov, sans les atteindre heureusement.

Un secteur bien connu de la police

Selon nos informations, les faits seraient liés à un trafic de stupéfiants. Comme à Viry-Chatillon où deux policiers avaient été sévèrement blessés le mois dernier, les dealers n'apprécieraient pas que la police vienne entraver leurs activités. L'agression s'est déroulée rue Jean XXIII, un secteur bien connu des policiers, dans lequel des délinquants voudraient conserver le contrôle de leur territoire selon Frédéric Paillard, secrétaire régional du syndicat Alliance Police.

Vincent Dancourt, président du SDIS 21, le Service d'Incendie et de Secours de la Côte-d'Or a hier déposé plainte au commissariat de Dijon. "Il est inadmissible dit-il, de mettre en danger des femmes et des hommes qui se dévouent quotidiennement pour le bien de tous".