Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Indre : des dizaines d'habitants victimes de fissures sur leurs maisons à cause de la sécheresse

mercredi 7 novembre 2018 à 19:45 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

Les villes de Châteauroux et du Poinçonnet, dans l'Indre ont reçu à elles deux, à ce jour, au moins 70 dossiers de réclamation pour des problèmes de fissures sur des maisons. Les habitants espèrent bénéficier d'un arrêté de catastrophe naturelle pour se faire indemniser.

Sur sa maison, située route du Petit Epau au Poinçonnet, Evelyne a identifié une quinzaine de fissures.
Sur sa maison, située route du Petit Epau au Poinçonnet, Evelyne a identifié une quinzaine de fissures. © Radio France - Jonathan Landais

Le Poinçonnet, France

A Châteauroux, plus d'une vingtaine de dossiers ont déjà été déposés en mairie depuis le début de l'année pour des problèmes de fissures sur des façades de maisons. Au Poinçonnet, c'est au moins une cinquantaine de cas qui ont été signalés, soit deux fois plus de dossiers dans les deux communes que l'an dernier à la même période.

Jean-Pierre Aussourd, adjoint à l'urbanisme, aux travaux et à l'environnement au Poinçonnet, confirme ces chiffres et raconte les dégâts

Les mairies attendent la fin de l'année pour envoyer les dossiers aux services de la Préfecture, en espérant obtenir un arrêté de catastrophe naturelle l'an prochain, ce qui permettrait aux habitants de se faire indemniser. France Bleu Berry s'est rendu au Poinçonnet.

Une quinzaine de fissures

Evelyne habite avec son mari route du Petit Epau au Poinçonnet depuis avril 1994 et leur maison se fissure de partout à cause de la sécheresse. C'est leur voisin qui les a alertés. "Un après-midi j'étais dehors en train de jardiner, le voisin est venu, il a sonné à la barrière et il me dit : vous avez vu la fente qu'il y a sur le pignon ?", raconte Evelyne.

Une longue fissure d'au moins 2 mètres sur le mur, côté droit de la maison, une autre sur le rebord de la fenêtre de la chambre, une encore sous le store de la terrasse... en tout une quinzaine de fissures ont été identifiées sur toute la maison. "Vous regardez tout le long, les micro-fissures deviennent fissures".

Un terrain argileux... qui bouge

Selon Evelyne, c'est bien la sécheresse qui est en cause, la maison est située sur un terrain argileux. _"Sur le Poinçonnet c'est beaucoup de glaise_, mon mari dit que sur le terrain il y a trois couches de glaise, donc c'est un terrain qui bouge tout le temps". La situation a de quoi inquiéter ce couple de retraités.

La maison n'en est quand même pas au stade de s'écraser, mais bon... ça fait quand même peur !"

"Le voisin avant avait eu le même problème, à l'époque, il en avait eu pour 60.000 euros de travaux... donc on se demande où on va aller, parce que financièrement on ne peut pas". Le dossier est chez l'assureur mais ce dernier attend l'arrêté de catastrophe naturelle. "Il a scanné la lettre, il a mis ça de côté, il dit on attend que la mairie bouge, donc j'ai fait un dossier à la mairie avec les photos, et la mairie m'a répondu la même chose..."

Il faudra se montrer patient : le temps que tout passe en commission, la réponse ne sera pas donnée avant l'été 2019. Leur maison avait déjà été touchée en 2012, dans des proportions moindres, mais à l'époque ils n'avaient pas pu être indemnisés. La commune du Poinçonnet avait déjà été classée en catastrophe naturelle en 2016 mais seulement pour la période du 1er janvier au 31 mars.