Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Indre-et-Loire : 13 plaignants obtiennent le retrait de leur compteur Linky

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu Berry, France Bleu

Ils étaient 140 à assigner Enedis en justice au tribunal de Tours. Le jugement est tombé ce mardi : 108 n'ont pas obtenu gain de cause mais 13 d'entre eux voient le retrait de leur compteur Linky pour cause d'électrohypersensibilité. Pour les 19 personnes restantes, le jugement n'est pas rendu.

La majeure partie des plaignants de la région ont été déboutés par la justice face à Enedis.
La majeure partie des plaignants de la région ont été déboutés par la justice face à Enedis. © Radio France - Yvan Plantey

Tours, France

Enedis va devoir retirer ses compteurs Linky chez 13 particuliers de la région Centre-Val-de-Loire qui ont porté plainte en juin dernier. Comme cela était déjà arrivé à Bordeaux et à Toulouse, la justice a donné raison à une partie des plaignants en sommant l'entreprise de retirer ses compteurs d'ici trois mois. En revanche, 108 plaignants n'obtiennent rien de ce jugement rendu ce mardi au tribunal de Tours.

"Ce compteur récupère en direct les données mais crée un champ électro-magnétique qui rend certaines personnes sensibles à ces ondes."

En plus de cela, Enedis doit les remplacer par des compteurs qui livrent de l'électricité, mais cette fois sans courant porteur en ligne, le fameux CPL. En réalité, cette technologie permet à Enedis de récupérer des informations grâce au compteur. L'entreprise peut ainsi mesurer la consommation des particuliers en direct, et c'est cette transmission en temps réel qui crée un champ électro-magnétique donc qui a rendu certaines personnes sensibles. On parle alors d'électrohypersensibilité.

C'est grâce à des certificats médicaux reconnus par la justice que ces 13 plaignants ont pu faire valoir leur sensibilité. Les symptômes sont différents mais ce qui revient souvent ce sont des maux de tête répétés, ou alors comme ce jeune Tourangeau de 7 ans : une fatigue chronique ou encore des difficultés de sommeil.