Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Indre-et-Loire : ils déposent des fleurs sur les tombes de vos proches à votre place

mardi 31 octobre 2017 à 18:53 Par Aurore Richard, France Bleu Touraine

Si vous ne pouvez pas aller fleurir la tombe d'un proche, il y a des solutions. A Tours et dans son agglomération, l'entreprise Alliance Funéraire se charge de déposer une composition florale à votre place. Cette année, elle en a 700 à répartir en deux jours.

Hormis le prix de la fleur, les clients qui ont déjà un contrat d'entretien avec l'entreprise funéraire n'ont rien à payer en plus
Hormis le prix de la fleur, les clients qui ont déjà un contrat d'entretien avec l'entreprise funéraire n'ont rien à payer en plus © Radio France - Aurore Richard

Tours, France

Dans la boutique, Isabelle Rabouin, assistante funéraire, termine d'emballer un chrysanthème jaune pour un client. Elle en a déjà trois autres, des rouges cette fois, qui l'attendent sur le comptoir. Depuis l'ouverture de la boutique, le rythme est intense et les clients défilent. Heureusement pour elle, les fleurs que l'entreprise doit déposer sur les tombes sont déjà prêtes depuis longtemps.

Des personnes qui ont des difficultés à se déplacer ou qui habitent trop loin appellent l'entreprise funéraire pour qu'elle se charge de déposer une fleur sur une tombe, à leur place. Les commandes sont faites aux fournisseurs dès les mois d'août et septembre. Une fois les fleurs reçues, c'est toute une organisation qui se met en place. "On prépare, pratiquement trois semaines à l'avance, des petits cartons qu'on met sur chaque fleur avec le nom de la concession, le carré, le cadastre, le cimetière et le nom de la personne qui commande", explique Isabelle Rabouin.

Depuis quelques années, le nombre de personnes qui a recours à ce service est en baisse - Radio France
Depuis quelques années, le nombre de personnes qui a recours à ce service est en baisse © Radio France - Aurore Richard

Les pots sont ensuite chargés dans le camion de Bruno Lambert, marbrier qui travaille aussi au sein de l'entreprise. Ce jour-là, il n'a qu'à traverser la rue et il est déjà dans le cimetière Lassalle où son travail va commencer. Il consulte d'abord l'étiquette de chaque fleur. Cela lui indique la tombe qu'il doit aller fleurir. "On choisit un emplacement pour mettre les fleurs, pour ne pas qu'elles s'envolent", précise Bruno Lambert.

Un service rendu dans les grands comme dans les petits cimetières

En une journée, Bruno Lambert va devoir refaire ce geste près de 200 fois. Et même s'il connaît bien le cimetière Lassalle, cela prend du temps. Il lui faut environ huit heures pour tout faire. Il n'est pas seul pour couvrir les neuf hectares de ce cimetière ; quatre camions se relaient. Une fois cela finit, toute l'équipe devra se charger des cimetières de Tours sud, de Vouvray, ou encore de Bléré.