Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Indre-et-Loire : 4 ans de prison pour le trio de cambrioleurs

-
Par , France Bleu Touraine

Le Tribunal Correctionnel de Tours a jugé hier 3 hommes : deux Géorgiens et un Russe. Ils étaient poursuivis pour 9 cambriolages, ou tentatives, entre mai et juillet 2015 sur l'agglomération tourangelle.

Les 3 hommes auraient commis une dizaine de cambriolages
Les 3 hommes auraient commis une dizaine de cambriolages - Républicain Lorrain

En détention depuis le 13 juillet 2015, les 3 individus ont finalement écopé de 4 ans de prison ferme, et 6 ans d'interdiction de territoire.

Durant l'audience, la Présidente du Tribunal a tenté de les faire parler, une tâche impossible entre la barrière de la langue et les mensonges des 3 prévenus.

La traductrice, appelée en renfort, n'a pas pu faire grand chose, tant les 3 hommes ont fait preuve de mauvaise foi pendant toute l'audience. Devant le juge d'instruction, ils ont reconnu les cambriolages : 9 au total, mais ils ont dû en faire beaucoup d'autres. Les gendarmes ont retrouvé dans leur appartement, un squat de Saint Pierre des Corps, dans la salle de bain, sous la baignoire "un nombre considérable de bijoux" selon les enquêteurs.

Qui sont ces 3 hommes? Un trentenaire, et deux quadras. Selon eux, ils sont venus en France se faire soigner pour des hépatites, des cirrhoses, une tuberculose, une épilepsie. On les imagine plutôt dans un réseau de cambrioleurs des pays de l'est. Ils disent ne pas se connaitre. Et pourtant les écoutes des gendarmes démontrent le contraire. Et leur nom? Tous faux aussi : Omar Subotin s'appelle en fait Irakli. Bref, ils parlent, mais pour mentir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu