Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Indre-et-Loire : des tentatives d'escroquerie par téléphone

mardi 19 février 2019 à 13:52 Par France Bleu Touraine, France Bleu Touraine

Des personnes sont actuellement contactées par téléphone en Indre-et-Loire pour les escroquer en les informant d'une nouvelle taxe, qui est en réalité fausse.

Des propriétaires de maison sont contactés par téléphone afin de les escroquer en Indre-et-Loire.
Des propriétaires de maison sont contactés par téléphone afin de les escroquer en Indre-et-Loire. © Maxppp - Patrick Lefevre/BELPRESS

Indre-et-Loire, France

Des particuliers, propriétaires de leur résidence principale, sont actuellement contactés par téléphone par des personnes qui les informent de la création d’une nouvelle taxe. Plusieurs cas ont déjà été rapportés par des contribuables, notamment dans le secteur d'Azay-le-Rideau. Ces individus qui se font passer pour les Finances publiques d'Indre-et-Loire proposent de rencontrer les propriétaires à leur domicile pour étudier leur situation, et vérifier s'ils remplissent les conditions pour se faire exonérer.

Tout ceci est faux. La Direction départementale des Finances publiques d'Indre-et-Loire "appelle à la vigilance". Aucune nouvelle taxe n'est instituée par la loi des Finances pour l'année 2019. Egalement, les agents des Finances publiques ne pratiquent pas ce type de démarchage.

Les Finances publiques donnent comme consigne pour les personnes confrontées à cette situation de ne pas donner suite aux appels reçus et d'exiger la présentation d'une carte professionnelle dans le cas où un interlocuteur se présenterait au domicile. "En cas de doute, les contribuables peuvent appeler le Service des impôts des particuliers dont ils dépendent", précise la Direction des Finances publiques.