Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Indre-et-Loire : deux drames évités de justesse sur l'A10

mercredi 20 juillet 2016 à 18:22 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Un drame évité de peu mardi sur l'autoroute A10 à Monnaie et Sorigny. Deux fourgons-patrouilleurs de Cofiroute ont été pulvérisés par des poids-lourds qui circulaient trop vite. Par miracle, il n'y a pas de victimes.

Le premier fourgon-patrouilleur a été pulvérisé vers 9h près du péage de Sorigny
Le premier fourgon-patrouilleur a été pulvérisé vers 9h près du péage de Sorigny - Gendarmerie d'Indre-et-Loire

On peut vraiment parler de miracle quand on regarde les photos des 2 fourgons-patrouilleurs jaunes de Cofiroute.

Le premier véhicule du réseau autoroutier a été percuté vers 9h par un poids-lourd qui roulait trop vite, dans le sens province-paris, entre l'aire de la Fontaine Colette et le péage de Sorigny. Ce véhicule de service a été littéralement broyé sous la violence du choc. Le fourgon était en en stationnement sur la voie la plus lente avec un balisage clignotant destiné à informer les automobilistes d'un accident matériel survenu quelques minutes plus tôt.

Dans des circonstances quasi-similaires, un autre fourgon Cofiroute a été lui aussi percuté quelques heures plus tard, vers 15h30, mais cette fois avant le péage de Monnaie.

L'autre véhicule Cofiroute a été percuté vers 15h30 avant le péage de Monnaie - Aucun(e)
L'autre véhicule Cofiroute a été percuté vers 15h30 avant le péage de Monnaie - Gendarmerie d'Indre-et-Loire

Là encore, le chauffeur poids-lourd qui circulait avec une vitesse excessive, a littéralement pulvérisé le véhicule de service. Heureusement, à chaque fois, le patrouilleur se trouvait à plusieurs centaines de mètres derrière son fourgon pour réguler le trafic avec les gendarmes. Un vrai miracle.