Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Indre-et-Loire : deux staffordshire attaquent et tuent un Shar-Pei à Veigné

jeudi 13 septembre 2018 à 15:40 Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine et France Bleu

Un chien a été attaqué à mort par deux american staffordshire terrier, des chiens d'attaque, lundi 10 septembre à Veigné (Indre-et-Loire). Les deux animaux ont été placés en fourrière, le temps de boucler l'enquête de gendarmerie.

Illustration - Un american staffordshire terrier
Illustration - Un american staffordshire terrier © AFP - Thomas Coex

Indre-et-Loire, France

Les gendarmes de Montbazon (Indre-et-Loire) enquêtent sur l'agression très violente subit par un chien de particulier, le lundi 10 septembre à Veigné, en début de soirée. Il est mort de ses blessures. Le Shar-Pei a été attaqué par deux chiens, des american staffordshire terrier qui étaient en liberté. Les deux animaux ont été placés en fourrière. Le parquet de Tours a été avisé de cette affaire. Les gendarmes veulent maintenant savoir si la propriétaire était en droit d'avoir de tels chiens.

Le chien a été attaqué sous l’œil des propriétaires qui n'ont pu rien faire

C'est tout l'objet de ce début d'enquête des gendarmes. Les american staffordshire terrier en question sont des chiens de 2ème catégorie. Ces chiens d'attaque doivent faire l'objet de déclaration préalable. La propriétaire est-elle en règle ? A-t-elle déclaré en mairie ou en préfecture en être propriétaire, et obtenir un permis de détention ? A-t-elle suivi une journée de formation obligatoire? A-t-elle un casier vierge comme l'impose la loi? C'est tout l'objet pour l'instant des recherches des gendarmes. 

Le chien qui a été tué est un Shar-Pei (photo d'illustration) - AFP
Le chien qui a été tué est un Shar-Pei (photo d'illustration) © AFP - Stan Honda

La propriétaire assure que les chiens s'enfuient régulièrement de la maison 

Pour l'instant, Les deux animaux sont en fourrière. Après l'attaque de lundi, il n'était pas question pour les gendarmes de laisser les chiens en liberté et encore moins de les remettre à leur propriétaire. Si les animaux s'avèrent être trop agressifs, ou que leur détention est hors du cadre législatif, il est fortement possible que les chiens soient piqués.