Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Semblançay : il regarde son auto-radio et termine sa course dans la chambre à coucher

mercredi 19 juillet 2017 à 15:28 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine et France Bleu

Un couple de Semblançay a eu la surprise de voir une voiture entrer dans leur chambre à coucher, jeudi dernier, sur la D959 en direction du Mans. Par miracle, il n'y a aucun blessé.

Image impressionnante de la voiture
Image impressionnante de la voiture - Gendarmerie d'Indre-et-Loire

La gendarmerie d'Indre-et-Loire relate sur sa page Facebook, un accident impressionnant survenu le jeudi 13 juillet en fin d'après-midi, sur la D959 en direction du Mans au niveau de Semblançay. Un couple a eu la drôle de surprise de voir une voiture, une Mercedes, entrer dans leur chambre à coucher. Heureusement, par miracle, il n'y a pas eu de blessé.

Le couple se trouvait dans une autre pièce au moment où la voiture est entrée dans la façade, terminant sa course dans la chambre à coucher. Sous la violence du choc, la cloison de la salle de bain est également tombée. Les enfants du couple ont été confiés pendant plusieurs jours aux grands-parents. Les propriétaires, eux, sont resté sur place pour éviter les cambriolages. Juste après l'accident, la maison a du être sécurisée par les pompiers.

Il n'y a pas de blessés. C'est un miracle

"Le conducteur était occupé a trifouiller son autoradio et n’a pas vu qu’il quittait la route. Puis le temps de franchir l’accotement, de pulvériser la clôture, de traverser la pelouse, et le mur de la maison se trouvait déjà là" explique la gendarmerie.

Le montant des dégâts, très importants, n'a pas été rendu public. C'est l'assurance du conducteur qui va se charger d'indemniser les propriétaires de la maison.